Un ancien footballeur national inculpé dans une affaire d'infraction sexuelle

Des accusations ont été portées contre l'ancien footballeur Kolbeinn Sigþórsson pour agressions sexuelles sur une jeune fille, rapporte RÚV. L'incident présumé s'est produit il y a deux ans. La mère de la jeune fille réclame 3 millions ISK (21 000 $/20 000 €) de dommages et intérêts ; Kolbeinn nie les accusations.

L'avocat de la défense a refusé de commenter

En janvier, le procureur du district a inculpé le footballeur Kolbeinn Sigþórsson de délits sexuels sur une jeune fille, rapporte le RÚV. L’infraction présumée aurait eu lieu fin juin, il y a deux ans, le procureur de district déclarant dans l’acte d’accusation que Kolbeinn « avait utilisé sa position supérieure à l’égard de la jeune fille ». Kolbeinn nie les accusations.

L'affaire a été déposée fin janvier auprès du tribunal de district de Reykjanes. Comme l'a souligné RÚV, la mère de la jeune fille exige que Kolbeinn soit condamné à verser à sa fille 3 millions ISK (21 000 $/20 000 €) de dommages et intérêts. L'avocat de la défense de Kolbeinn a refusé de commenter lorsqu'il a été approché.

L'affaire faisait l'objet d'une enquête de la police avant d'être transmise au bureau du procureur. Comme l'a noté RÚV, le bureau du procureur « ne porte pas d'accusation à moins qu'il estime qu'il existe une forte probabilité de condamnation ».

Kolbeinn Sigþórsson a joué avec HK à Kópavogur ; AZ Alkmaar et Ajax aux Pays-Bas ; Nantes en France, avant de bénéficier d'un bref prêt à Galatasaray en 2016. Après des passages en Suède avec l'AIK et l'IFK Göteborg, il prend sa retraite en 2021. Kolbeinn a été sélectionné 64 fois pour l'Islande entre 2010 et 2021, marquant 26 buts, et a fait partie de l'équipe islandaise. L'équipe de l'UEFA Euro 2016.

Comme l'a noté RÚV, Kolbeinn a été accusé d'agression contre deux femmes dans une discothèque en 2017. Elles ont retiré leur plainte après qu'il leur ait versé un total de 3 millions ISK (21 000 $/20 000 €) à l'amiable et 3 millions ISK. (21 000 $/20 000 €) à Stígamót, un centre pour survivantes de violences sexuelles.

Cet article a été mis à jour à 8h53.