Un accord est le plus grand intérêt national

La Première ministre Katrín Jakobsdóttir a déclaré que même si certaines questions restent en suspens, elle espère que de nouveaux accords salariaux seront signés aujourd’hui.

Jakobsdóttir a rencontré aujourd’hui les dirigeants de la large coalition des syndicats au Conseil de gouvernement où elle leur a présenté l’implication du gouvernement dans l’accord salarial.

Sólveig Anna Jónsdóttir, présidente d’Efling, et Vilhjálmur Birgisson, président de la Confédération du travail, ont déclaré à mbl.is après la réunion qu’ils étaient satisfaits de l’implication du gouvernement, mais ont souligné que plusieurs municipalités devaient franchir le pas et accepter des repas scolaires gratuits. enfants. Selon eux, la signature de l’accord dépend de la réponse décisive des municipalités à leur engagement.

Tous travaillent pour atteindre l’objectif

«Maintenant, nous devons attendre et voir», répond Jakobsdóttir lorsqu’on lui demande si de nouvelles conventions collectives seront signées aujourd’hui comme cela était espéré.

« Je pense que toutes les parties travaillent dans ce sens. Certains détails doivent encore être résolus, mais je pense qu’il est extrêmement important pour la société qu’elle puisse signer ce premier accord à long terme dont l’objectif clair est de soutenir la stabilité des prix et de créer les conditions préalables à une réduction des taux d’intérêt », a-t-elle déclaré à mbl. est.

Elle espère que davantage de personnes emboîteront le pas et que ce sera très important si les accords aboutissent.

«Je me permets d’espérer que cela puisse commencer à se terminer, même s’il reste encore des choses à terminer», a déclaré le Premier ministre.

Travailler pour parvenir à une déclaration commune

Lorsqu’on lui demande si le problème dont elle parle concerne l’implication des autorités locales, elle répond :

« Oui, nous avons travaillé pour parvenir à une déclaration commune entre l’État et les municipalités et j’espère juste que cela fonctionnera. J’ai été en contact étroit avec le président et le directeur de l’Association des municipalités islandaises sur ces questions.

Comme auparavant, la large coalition se félicite des efforts du gouvernement pour faciliter la négociation des accords salariaux.

« Ce n’est pas quelque chose qui vient du ciel. Il s’agit d’un ensemble de mesures fondé sur des mois de travail et de négociations et conçu pour bénéficier à l’ensemble de l’Islande. Il s’agit d’une excellente opportunité et il est dans l’intérêt de la nation de parvenir à un accord.»