Premier cas de rougeole en Islande en cinq ans

Un voyageur adulte visitant l’Islande a reçu un diagnostic de rougeole le 2 février, le premier cas islandais de cette maladie hautement contagieuse en cinq ans. L’homme est en isolement à l’Hôpital National et toutes les personnes risquant d’être exposées à la maladie ont été contactées par les autorités.

Une maladie grave

La rougeole est une maladie grave et hautement contagieuse, caractérisée par des taches rouges qui se propagent sur la peau. Le taux de mortalité dû à la rougeole est de 1 à 3 pour 1 000 cas. Une fois infecté, il faut généralement 10 à 12 jours pour que les symptômes apparaissent.

S’il est très peu probable que ceux qui ont été vaccinés contre la rougeole soient infectés, la participation à la vaccination contre la rougeole en Islande a diminué ces dernières années. Selon la dernière étude de la Direction de la Santé, la participation est passée d’environ 93 à 95 % à environ 90 %, ce qui est trop faible pour maintenir l’immunité collective.

« Nous aimerions vraiment voir une (participation) plus élevée afin de mieux prévenir la propagation de l’infection dans la société, mais la participation doit être assez bonne pour garantir cela », a déclaré à RÚV l’épidémiologiste en chef Guðrún Aspelund. Elle a ajouté que les infections à la rougeole sont en augmentation en Europe, ce qui augmente la probabilité d’une épidémie en Islande.

Éradiqué dans les années 90 en Islande

La rougeole a été éradiquée en Islande dans les années 1990 et n’a été diagnostiquée à nouveau qu’en 2014. Depuis cette date, tous les cas de rougeole diagnostiqués en Islande proviennent de l’étranger. « Il ne circule pas ici en Islande et nous voulons l’empêcher de se propager et de provoquer des épidémies groupées ou davantage de cas ici », a déclaré Guðrún.

En Islande, les enfants reçoivent généralement deux vaccins contre la rougeole, qui, selon Guðrún, assurent une protection à vie.