Le public est invité à rester à l’écart de l’éruption

La police de Suðurnes exhorte les gens à ne pas se rendre à pied au volcan actif Sundhnúksgígar. Il existe un risque que l'éruption en cours augmente en puissance ou qu'un nouveau cratère s'ouvre à proximité, rapporte le RÚV.

Quatre éruptions ont eu lieu dans la région au cours de cette série d'activités. La première a eu lieu en décembre, la deuxième en janvier, la troisième en février et la dernière a commencé le 16 mars et se poursuit depuis. La ville voisine de Grindavík a subi de graves dommages aux infrastructures et trois maisons ont été détruites par la lave.

Un deuxième cratère possible

Selon Benedikt Ófeigsson, du Bureau météorologique islandais, il existe une grande incertitude quant à la suite des événements. La chambre magmatique sous Sundhnúkar s'est remplie, ce qui a entraîné dans le passé une intrusion magmatique ou une éruption volcanique.

« Nous n'avons jamais vu cela auparavant, à la fois une éruption et un soulèvement de la croûte terrestre », a déclaré Benedikt. « Il y a donc beaucoup d'incertitude sur ce qui se passe. »

Il a ajouté qu'il n'y aurait aucun moyen d'alerter les personnes se trouvant à proximité si un deuxième cratère s'ouvrait à proximité du cratère actif. « Une fissure de deux à trois kilomètres pourrait s'ouvrir à court terme, ce qui pourrait créer une situation dangereuse. »