Le ministre discutera de l’aide gouvernementale aux agriculteurs touchés par les intempéries

Une vague de froid inhabituelle dans le nord et le nord-est de l'Islande a menacé les terres agricoles et fait souffrir le bétail. Le gouvernement a créé un groupe de travail et prévoit de fournir un soutien via un fonds d'urgence pour aider les agriculteurs à faire face aux conséquences des conditions météorologiques.

Terres agricoles menacées, bétail en souffrance

Suite à une vague de froid inhabituelle qui a touché le nord et l'est de l'Islande – avec des avertissements jaunes ou orange en vigueur et de fortes chutes de neige – les agriculteurs de la région ont eu du mal à faire face.

Dans une interview accordée aujourd'hui à Vísir, le président de l'Association des agriculteurs, Trausti Hjálmarsson, a déclaré que les terres agricoles étaient en danger et que le bétail souffrait des intempéries.

« Tout le monde fait tout ce qu’il peut pour minimiser les dégâts causés par cette météo sans précédent. Les conditions sont devenues très difficiles, prolongées et les agriculteurs sont très fatigués », a déclaré Trausti, ajoutant qu'il serait impossible d'évaluer l'impact des conditions météorologiques avant la fin de l'été.

Soutien via le fonds d’urgence

S'adressant à Vísir, le ministre de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche, Bjarkey Olsen, a déclaré qu'il était clair que le gouvernement devait intervenir et offrir son soutien par le biais du fonds d'urgence (Bjargráðasjóður).

« A la fois en raison des dégâts causés par le froid et en cours d'évaluation, il est évident qu'une intervention via le fonds d'urgence est nécessaire », a observé Bjarkey Olsen – qui abordera la situation des agriculteurs lors d'une réunion gouvernementale ce matin.

Groupe de travail établi

Comme l'a noté Vísir, le ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche ; l'Association des agriculteurs; le Département de la protection civile et de la gestion des urgences ; et le Centre de Conseil Agricole ont créé hier un groupe de travail pour évaluer les dommages causés aux agriculteurs et gérer leur situation.

« Notre objectif est de soutenir les agriculteurs qui traversent actuellement une période très difficile, notamment en raison des conditions météorologiques difficiles », a déclaré Bjarkey. « Ils viennent tout juste de sortir de la saison d'agnelage et d'autres tâches connexes, et ils sont très épuisés. Je pense qu'il est approprié que nous essayions d'offrir notre soutien. Le groupe de travail se réunit en ce moment même où nous parlons.

Trausti a encouragé les agriculteurs à demander de l'aide s'ils en avaient besoin ou s'ils connaissaient quelqu'un dans le besoin : « Composez le 112 et les autorités de la protection civile vous répondront. »