« Il y a un peu de vie là-dedans »

La force de l’éruption au niveau du cratère Sundhnúkagígar est similaire à ce qu’elle a été. Les deux langues de lave n’ont pas bougé du jour au lendemain, selon un expert en risques naturels.

« Cela se poursuit avec la même intensité », déclare Sigríður Magnea Óskarsdóttir, spécialiste des risques naturels au Met Office islandais. « Il y a pas mal de vie là-dedans », ajoute-t-elle, interrogée sur l'activité magmatique, qui se poursuit toujours.

Elle dit que les cratères se sont accumulés, surtout d'un côté, et deux d'entre eux sont les plus grands.

Quant à la pollution par les gaz, Óskarsdóttir affirme que le vent souffle du nord et a commencé à s'atténuer dans la région. La pollution va s'étendre aujourd'hui vers le sud. La pollution à Reykjanes n’a pas été élevée la nuit dernière.

L’activité sismique est quasiment nulle.

Des drones seront envoyés au-dessus du site de l'éruption aujourd'hui, mais elle ne sait pas si un hélicoptère le survolera également.