Volcans islandais : le Katla, le plus redouté.

Faisons connaissance avec le volcan islandais Katla

Le Katla est un volcan islandais situé au Centre-Sud de l’Islande, près de l’océan atlantique. Comme la plupart des volcans islandais, c’est un volcan sous-glaciaire, et le glacier qui le recouvre s’appelle le Mýrdalsjökull – « le glacier de la vallée du marais » -. L’Eyjafoll, son petit frère, est situé juste à côté, à l’Ouest.

Blog Islande - Katla sur la carte

Le Katla signifie littéralement en français: la bouilloire. Pourquoi ? À cause des risques encourus par les islandais à ses pieds lors d’une éruption : le glacier sommital qui fond sous l’effet de la chaleur, de l’eau qui déborde et des torrents qui détruisent tout sur leur passage !

Sa réputation en Islande

Katla, Vík et le Mýrdalsjökull

Le glacier Mýrdalsjökull avec le cratère du Katla, puis Vík et ses plages de sable noir en arrière-plan.

Le Katla est un volcan extrêmement craint en Islande car il est très puissant et qu’en plus, à la différence de l’Hekla et du Bardarbunga, il est dans une zone plutôt peuplée (peuplé pour l’Islande hein !). Le célèbre village de Vík par exemple est sous le joug permanent du Katla : en cas d’éruption, tous les habitants se rassemblent le plus rapidement possible autours de l’église, construite en hauteur, pour être évacué en urgence par hélicoptère.

C’est d’ailleurs sur le Katla que le tout dernier système de surveillance des volcans – FutureVolc -, de prévision des éruptions et d’élaboration des procédures d’évacuation, de confinement et de protection des personnes – qui a été en partie financé par l’U.E. d’ailleurs – a été installé… avant d’être prochainement étendu aux autres !

 

Dans la culture islandaise, passer entre le Katla et l’océan atlantique était une grosse prise de risque ! Depuis les vikings et jusqu’au XXe siècle, les voyageurs construisaient un cairn – petit amas de pierre aux pouvoirs protecteurs -, avant de s’aventurer en dessous du Katla pour se prémunir du mauvais œil du volcan et arriver à bon port de l’autre côté sains et saufs…

Cairns de pierre devant le volcan Katla

Cairns de pierre devant le volcan Katla

Blog Islande - Reste de kotlulhaups, icebergPourquoi avaient-ils si peur ? Le Katla est le spécialiste des Jökulhlaups (« course de glacier » littéralement en français). Les islandais ont d’ailleurs un nom spécial pour ceux du Katla – c’est pour dire ! – : ce sont des Kötulhaups.

Mais pourquoi fait-il des Kötlulhaups ? Et bien tout simplement, la chaleur dégagée à chaque éruption va faire fondre le glacier qui se trouve au dessus de lui de manière très rapide, ce qui va entraîner une crue puissante et dévastatrice, un véritable raz-de-marée dévalant les pentes du volcan et qui emporte tout sur son passage jusqu’à l’océan. Pour tous les autres volcans islandais, situés en plein désert, cela ne pose que peu de soucis… mais pour le Katla situé à proximité d’habitations et d’infrastructures – la route 1 notamment -, c’est un peu plus problématique…

Un peu de géographie et de géologie… du Katla

Le Katla culmine à 1512 m d’altitude. À son sommet, il y a une énorme caldeira de 14 kms de long sur 10 kms de large. Cette caldeira est profonde de plus de 750 m et est entièrement recouverte par le glacier Mýrdalsjökull. Le Katla est situé en plein dans le rift qui descend vers le Sud du centre de l’Islande.

Le Katla est le grand frère de l’Eyjafjallajökull, ces deux volcans sont liés. Ils sont très proches, chacun sous leur glacier, et leur chambres magmatique peuvent parfois avoir des fissures en communs vu leur proximité dans le rift (le sous-sol du rift est un vrai gruyère). Si bien que lors de l’éruption de l’un, les forces en présence ainsi que les tremblements de terre vont avoir une influence directe sur l’état de l’autre volcan, pouvant déclencher et accélérer une éruption si la chambre magmatique était pleine, ou alors la remplir si elle était vide. Cela étant, l’Eyjafjöll est un petit volcan à comparé de son grand frère : à titre de comparaison, le Katla a une chambre magmatique 10 fois plus grande, soit environ 12km3… ce qui est une très grosse chambre magmatique parait-il comparé aux autres volcans islandais ou ailleurs dans le monde. Durant les 1 000 dernières années, chaque éruption de l’Eyjafjöll a entraîné une grosse éruption de son frère aîné…Il n’y a donc pas de raison que cela soit différent aujourd’hui…

Volcans Katla et Eyjafjallajökull

Volcans Katla et Eyjafjallajökull

Le Katla a en règle générale 2 éruptions par siècle. Elles sont généralement de VEI4 et jusqu’à VEI6 – avant l’holocène -. Son sommeil actuel est le plus long depuis plus de 2000 ans… ce qui laisse craindre au volcanologue que son prochain réveil soit également une de ses grosses éruptions.

Éruptions notables du Katla

Le Katla est lui aussi un véritable monstre et un gros danger en Islande : il est souvent en éruption – plus de 20 fois sur le dernier holocène -, a participé à la deuxième plus grosse éruption mondiale des 10 000 dernières années et bon nombre d’exploitations et de villages ainsi que la route principale n°1 sont à sa portée en cas d’éruption.

Éruption du Katla de -12 000 ans

Cette éruption pré-holocène est l’une de ses plus grosses. Elle a rejeté plus de 7 km3 de lave, ce qui est énorme ! La vidange de la chambre magmatique a entraîné son effondrement et c’est lors de cette gigantesque éruption que s’est créée sa caldeira actuelle.

Éruption du Katla : Eldgja 934 – 940

Nous y voilà, on rentre dans les éruptions monstrueuses ! Cette éruption du Katla est la 2e plus grosse éruption de lave de l’holocène (10 000 dernières années). Déjà que celle en -12 000 avait rejeté 7 km3 de lave, durant celle-ci, le Katla en a rejeté plus de 19,5 km3 de lave épanché sur 781 km2 ! En 934, une fissure s’est ouverte, créant une énorme gorge. Le magma est donc parti de la chambre magmatique du Katla et a été éjecté depuis cette gigantesque fissure : 75 km sur 600 m de large, la profondeur de la gorge pouvait aller jusqu’à 270 m. L’Eldgjà est la plus grande gorge éruptive au monde.

Cette éruption classée VEI 5 ou 6 a changé le climat de l’hémisphère nord pendant une dizaine d’année, mais l’Islande n’étant pas habitée, elle n’a pas eu de conséquences désastreuses comme celle du Laki par exemple. Elle a tout de même également rejeté 5km3 de Téphras en plus de la lave…

Éruptions du Katla entre l’Edgjà et aujourd’hui

Entre l’éruption de l’Eldgja et la dernière, il y a eu beaucoup d’éruption mais nous n’avons pas beaucoup d’information à leur sujet. Voici cependant les dates des éruptions dont nous sommes certains : 1150, 1177, 1245, 1262, 1311, 1357, 1416, 1440, 1450, 1500, 1580, 1612, 1625, 1660-61, 1721, 1755-56, 1823, 1860. Ce furent généralement des éruptions sous-glaciaire, qui ont produit une grande de téphra et qui ont été suivie de kötlulhlaups  dévastateurs.

Ainsi, lors de l’éruption de 1311, un certain « Sturla » fut emporté sur un iceberg jusqu’à la mer. Il survécu en se servant de l’iceberg comme d’un bateau, qui dériva au gré des courants marins et du vent  pendant deux jours avant qu’ils ne le ramenèrent finalement – et par chance ! – vers la plage.

À titre d’information, voici les estimations pour les éruptions classées comme majeures :

  • 1860 : VEI-4
  • 1823 : VEI-3
  • 1755 : VEI-5 (1.5 km3 de téphras  et un kötlulhlaup de 200,000–400,000 m3/sec)
  • 1721 : VEI-5
  • 1660 : VEI-4
  • 1625 : VEI-5
  • 1612 : VEI-4
  • 1580 : VEI-4

La dernière éruption du Katla : celle de 1918

Blog Islande - Eruption du volcan Katla de 1918Cette éruption a commencé le 12 Octobre 1918 et a duré 24 jours en tout. Classé VEI 5, elle a rejeté 0,7 km3 de téphras.

Des témoins de l’éruption de 1918 ont assuré avoir vu le kötlulhlaup emporter des icebergs plus gros que des maisons… ce qui n’est pas étonnant quand on connaît leur puissance dévastatrice !

Au final, la côte islandaise a gagné plus de 5 kms de sandur – mélange de pierres, de cendres et de sable volcanique – sur l’océan atlantique suite au passage de ce kötlulhlaup.

 

Le Jökulhaups de 2011

« Le temps est désormais venu, le Katla va bientôt rentrer en éruption. En Islande nous sommes prêts, c’est maintenant aux gouvernements européens et aux autorités aériennes de toute l’Europe de se préparer à l’éruption du Katla qui sera sans commune mesure avec celle de l’Eyjafoll. Chaque islandais vit avec du feu sous les pieds » annonce le Président Islandais au monde entier suite à l’éruption de l’Eyjafjallajökull en 2010.

L’éruption de son petit frère en 2010 a donc effectivement réactivé le Katla.

Le 17 juin 2011, des trémors sont observés, qui indiquent une remontée de magma dans la chambre magmatique. Le 8 Juillet 2011, les trémors reprennent, faisant craindre l’arrivée prochaine d’une éruption. La chambre magmatique se remplit encore.

Puis les capteurs d’une des rivières sortant du Mýrdalsjökull, la Múlakvísl, indique une augmentation de la conductivité de l’eau dans la soirée du 8 juillet. En effet, le gouvernement islandais a installé tout un tas de systèmes pour prévenir les jökulhlaups : mesure du niveau des rivières en temps réel, balisage GPS sur les glaciers pour mesurer sa fonte, mesure de conductivité en temps réel, ect. La route 1 est bloquée en attendant le passage du jökulhlaups. En amont du pont de la rivière une balise de détection des jökulhlaups indique qu’à 4h du matin le niveau de la rivière est monté de 5 mètres. Celui-ci passe sur la route 1 le 9 Juillet 2011 à 5h du matin – car la balise est placée exprès à 1h à vitesse de jökulhlaups du pont -, et embarque le pont de la rivière. Le niveau de la rivière a donc augmenté de plus de 5 mètres en quelques heures. Aucune victime humaine ne fut a déplorer car l’alerte avait bien été donnée et tout le monde avait été évacué dans cette zone dont l’accès avait été coupé.

Blog voyage Islande - Kotulhaups du 9 juillet 2011

Cela étant, ce jökulhlaups ne correspond au final pas à une éruption sous-glaciaire mais à un relâchement de gaz / chaleur de la caldeira suite au remplissage de la chambre magmatique.

Blog voyage Islande - Cratère du Katla après le Jökulhaups de 2011

Cratère du Katla après le Jökulhaups de 2011

Et maintenant ?

Le 4 et 5 Octobre 2011, les volcanologues observent encore des trémors. Cette fois-ci ils sont unanimes : la chambre magmatique du Katla est pleine et rechargée… Depuis le volcan gonfle, et l’été accentue les risques d’éruption car le glacier pèse moins sur le volcan… il retient donc moins la pression et referme moins les fissures dans les flancs et la caldeira.

Blog Islande - Volcan Katla

Les volcanologues s’attendent à une grosse éruption sous-glaciaire, avec une ou plusieurs grosses explosion(s) et une grande production de cendres. D’ailleurs, le dernier exercice de simulation en février dernier (2016) portait sur une éruption de notre ami Katla d’intensité VEI-4 avec un panache volcanique montant à 10 kms de hauteur dirigé vers le Nord par les vents et accompagné d’un jökulhlaups conséquent. Mais pour le moment, aucun séisme vraiment important ne vient confirmer que le magma arrive à sortir de sa chambre. Pour le moment le glacier et la montagne contiennent le magma qui pousse… mais jusqu’à quand ?

Le 30 Septembre 2016, plus de 250 tremblement de terre ont eu lieu au sein du Katla en moins de 48h dont plusieurs de plus de magnitude M3. Le gouvernement islandais a passe son statut a « incertain » pour l aviation. Les habitants ont ete prie de rester chez eux tout en ecoutant la radio et la television pour pouvoir evacuer les lieux. Les routes ont ete coupees, notament la route 1 apres Vik. Un mini jokulhaups a eu lieu sans emporter le pont a la sortie de Vik. Puis finalement l’activite du volcan est redescendue et l’alerte a ete levee. Nous sommes passes ensuite en voiture pres du pont quelques jours apres, le debit etait toujours impressionnant et ca sentais vraiment tres fort le souffre.

Cliquez ici si vous voulez revenir au sommaire du guide Islande des Puffins.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016