Une rentrée islandaise

La semaine dernière marquait le début d’une grande aventure pour Puffin junior… et pour nous aussi par ricochet ! Eh oui, nos soucis administratifs de logement réglés, Puffin junior a – enfin ! – pu reprendre le chemin des écoliers où une foule de nouvelles découvertes l’attendent. Après un dimanche de déménagement et à peine posées nos valises dans notre nouvelle maison, mes trois oisillons et moi prenons la direction de l’école et du jardin d’enfant de la « ville » où nous nous sommes installés dès le lundi matin.

Nous étions déjà passés devant en voiture avec M. Puffin le week-end précédent pour leur montrer, mais là les choses deviennent drôlement concrètes. Nous ne sommes qu’à cinq minutes – allez, dix avec les petits qui batifolent ! – et la ballade est très appréciable et appréciée par notre petite équipe. Les températures sont pourtant négatives (pas de beaucoup certes, mais quand même) et les routes verglacées, mais tout cela amuse beaucoup les 3 minis Puffins qui réussissent évidemment quelques jolies gamelles, sans aucune gravité bien entendu, maman Puffin veille au grain 😉 !

Puffin junior s’applique pour donner le change et cacher son stress qui monte en flèche. Nous essayons pourtant de le rassurer depuis notre départ en lui expliquant qu’il comprendra très vite ce que ses nouveaux petits camarades et ses nouvelles maîtresses lui disent, mais pour l’heure, la confiance n’est pas au rendez-vous. Dans quelques semaines, il n’y paraîtra plus mais la première approche est chargée en émotions.

Une fois arrivés, nous découvrons… que nous étions attendus ! Il faut dire que nous avions entamé les démarches d’inscription il y a bientôt deux mois dans la ville principale de notre province – à une dizaine de minutes de là où nous habitons désormais – et que nous sommes donc connus du service petite enfance du département… qui a du transmettre l’information de notre arrivée à l’école de notre village. Ajoutons à cela que notre propriétaire – qui vivait ici depuis 20 ans et a lui-même deux garçons aujourd’hui plus grands – avait également annoncé notre emménagement au lotissement, que des étrangers ne s’installent pas tous les jours dans le coin et que les nouvelles vont vite par ici… et nous ne passons pas inaperçus !

Ici comme à la mairie ou à l’école de la ville principale, nous sommes extrêmement bien accueillis. Les enfants se pressent pour venir discuter avec nous… et je reste scotchée de les voir naturellement switcher de l’islandais à l’anglais dès que je leur explique – en anglais bien entendu et en me disant à moi-même qu’ils ne comprendraient jamais ce que je leur disais – que je ne parle pas islandais ! Ils ont pourtant tous entre 6 et 10 ans !! Puis la directrice prend le temps de nous faire visiter l’école, de présenter Puffin junior aux autres enfants et de me détailler un peu mieux leur fonctionnement et leur emploi du temps pendant que les trois minis Puffins jouent avec les autres enfants.

Pour nous être un peu renseignés au préalable sur les rythmes scolaires islandais, nous savions que ceux-ci diffèrent beaucoup de ceux que nous connaissons en France… et étant personnellement convaincue depuis des années que les rythmes français sont trop lourds, tournés vers le formatage et contre-productifs au final, je suis ravie que mes oisillons intègrent un état d’esprit différent. Tout d’abord, les enfants commencent le matin à 8h30 par une heure d’activité artistique ou manuelle – musique, couture, peinture, etc. – suivi d’une pause  « petit déjeuner ». Viennent ensuite deux heures – les seules et uniques de la journée – de cours fondamentaux qui nous amènent à midi et à la pause déjeuner. Et enfin, entre 12h30 et 13h30, deux demi-heures de sport ou d’activités expérimentales en plein-air viennent clôturer – oui, oui, clôturer – la journée d’école. Pour les parents qui le souhaitent, les enfants peuvent participer jusqu’à 16h à des activités suivant un projet annuel ou sur deux ans animé par des parents d’élèves. Le tout en petits comités de quelques élèves !

Certes, ce fonctionnement très adapté aux enfants est accentué par le fait que nous intégrons une petite école avec quatre enseignantes pour 25 élèves – nous ne sommes pas à Reykjavik ! –… mais cela nous convient à merveille et c’est parfait pour une intégration tout en douceur ! Tous les enfants travaillent dans la même salle, en petits groupe en fonction de leur âge et de leur niveau, de six à dix ans. Et pour parfaire le tout, des intervenants tournent sur les trois écoles pour animer les activités spéciales… j’ai pu voir une dizaine d’adultes pour les vingt-cinq enfants un matin ! Difficile de faire plus personnalisé comme enseignement collectif ! Bon malheureusement, même pour l’Islande, 4 maîtresses pour 25 enfants, c’est trop… et l’école risque de fermer l’année prochaine et les enfants redirigés vers l’école de la ville principale ou vers celle de la ville voisine, avec un système de car de transport approprié comme partout ici… mais ce n’est pas encore fait, et pour avoir vu les deux autres écoles qui accueilleront peut-être notre Puffin junior l’an prochain, nous ne pouvons pas dire que ce soit l’usine, et le nombre d’enfants que nous y avons croisé est digne d’une petite école primaire de village en France, tous niveaux confondus. En tous cas, pour le début, nous n’aurions certainement pas pu rêver mieux !

« Elle est cool cette école » (résume Puffin junior à l’issue de sa première journée de classe)

Et l’intégration de Puffin junior leur tient vraiment à cœur ! Puffin junior participe d’abord à une heure le premier jour, puis deux heures le deuxième, quatre le troisième… et comme tout se passe très bien, il commence ses journées complètes dès le cinquième jour. Il intégrera les projets de l’après-midi lorsque les deux autres minis Puffins iront également au jardin d’enfant. Nous verrons avec l’expérience si ces rythmes sont vraiment profitables aux enfants, car même si à première vue, ils semblent à la fois tellement moins lourds et fatigants et pourtant beaucoup plus variés, nous nous forgerons un avis plus argumenté d’ici quelques temps. La directrice prend le temps de chercher les meilleurs outils pour s’adapter à Puffin junior – et non l’inverse – : elle trouve une application mobile d’apprentissage de l’islandais pour les enfants – qui servira d’ailleurs à toute la famille pour le coup ! – et une autre avec un imagier en français pour qu’il puisse communiquer avec eux. Elle me demande même si nous avons un livre d’apprentissage de la lecture en français pour qu’il continue à travailler dessus à l’école.

Quant aux enfants, ils réservent tous à Puffin junior un accueil que l’on aurait difficilement pu espérer plus chaleureux. Visiblement excités à l’idée d’avoir un nouveau camarade, qui plus est étranger ce qui rend l’évènement encore plus exotique, ils intègrent naturellement notre bonhomme à leurs jeux dès la première récréation. Et le jeu du loup étant visiblement assez répandu sur la planète et ne nécessitant pas d’autre pré requis de langage que quelques « grrr » de rigueur pour le dit loup, sans un mot, puffin junior intègre le groupe puis suit le mouvement vers la salle de classe à la sonnerie, sans même se retourner ni me dire au revoir. C’est une bonne nouvelle, je suis ravie.

Pour leur part, petit Puffin junior et Mlle Puffin son enchantés de profiter d’un nouveau terrain de jeu !

Finalement, Puffin junior qui angoissait beaucoup en imaginant à quelle sauce il allait être mangé part chaque jour avec grand plaisir pour sa nouvelle école. En même temps, il avait assez attendu depuis notre arrivée ! Et le village n’étant pas grand, beaucoup de ses nouveaux copains sont également nos nouveaux voisins, de quoi envisager de beaux après-midi de jeux…

Dès la deuxième semaine de classe, nous constatons chaque jour que ce nouveau rythme va vraiment nous changer. Lundi, Puffin junior participe avec les autres à une sortie à l’université et au jardin d’enfant du village – oui, nous avons une université dans notre village ! – pour y entonner des chants qu’ils ont appris les semaines précédentes à l’école. Évidemment, notre bonhomme ne les connais pas et ne comprends pas encore les paroles, mais la sortie lui plaît beaucoup ! Puis mardi, une nouvelle sortie enthousiasme encore plus Puffin junior : les enfants rejoignent ceux de l’école d’un village à côté du nôtre (où travaille M. Puffin) pour une sortie au port voir le retour des pêcheurs et choisir des morceaux de baleine pour leur atelier cuisine du lendemain – la pêche à la baleine est autorisée en Islande mais réglementée, uniquement pour le marché local et sur les espèces non protégées – … et ça, Puffin junior a adoré ! Bon, je ne suis pas sûre qu’il ai bien compris que c’était ce qu’il cuisinait, mais voir une baleine d’aussi près, la toucher, c’était vraiment nouveau et impressionnant… vivement que nous allions les voir en mer, dans leur milieu naturel, pour compléter le tableau ! En tous cas, c’est une approche très pratique et environnementale des enseignements, axée sur l’autonomie de chaque élève. Puffin junior est ravi de cette nouvelle organisation ! Et jeudi, c’est déjà les vacances ! Bon, en guise de vacances, c’est plutôt un break de quelques jours, jusqu’à mardi prochain, le « winter break » ou « vetrarfri »… dommage que je ne m’en sois souvenue qu’une fois devant l’école éteinte ce matin, après avoir emmitouflé tout le monde pour résister aux -7°C de la vague de froid que nous traversons et avoir fait notre petite marche nocturne à la lueur des néons municipaux – N.B. : penser à traduire le calendrier scolaire en islandais que l’on m’a remis –. Bonnes vacances Puffin junior !

Quant à petit Puffin junior et Mlle Puffin, les démarches auprès du « kinder garden » sont entamées et c’est bientôt leur tour de prendre leur envol parmi les autres enfants de leur âge de notre terre d’accueil. En attendant, les décors envoûtants qui nous entourent suffisent à rendre le chemin de l’école exceptionnel… pour une rentrée exceptionnelle !

 

 


PSST ! Vous recherchez une idée de cadeau original ?
Et pourquoi pas un produit naturel artisanal d’Islande ?
On a un bon plan pour vous. Qualité et originalité garanties !

www.icelanded.com

Découvrez icelanded.com et trouvez LE cadeau original – ou pourquoi pas les cadeaux originaux – parfait : bijoux originaux et bijoux artisanaux, en perles de lave, bijoux femme, collier femme et bijoux homme ou colliers fantaisies et bijoux pas cher, vous n’aurez que l’embarras du choix !

Ou bien peut-être préfèrerez-vous succomber au dépaysement d’une toile photo ou d’un poster de paysages venus d’ailleurs, au pays des volcans et des cascades à la limite du cercle polaire.

Votre seul soucis maintenant ? Réussir à faire un choix !

www.icelanded.com

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016

16 réflexions sur “Une rentrée islandaise

  1. C’est sûr que ça fait un changement. Mais réellement curieux de savoir si le système scolaire « nordique » est si intéressant qu’on le dit.
    Petite question, y-a-t’il une personne a l’école qui parle le français ou bien tous les échanges se passe en anglais ?

    • Pour évaluer les qualités du système scolaire islandais, je vais attendre d’avoir un peu de recul… ça fera sûrement l’objet d’un post dans quelques mois 😉
      Par contre c’est vrai que notre bonhomme rentre beaucoup plus détendu à la maison, je ressens nettement moins de tensions ou de nervosité chez lui que lorsqu’il rentrait de l’école l’année dernière. Mais il est vraiment trop tôt pour en tirer des conclusions 🙂

      Sinon, il n’y a personne qui parle français à l’école même et donc pour le moment tout se passe en anglais (ou en islandais avec Puffin junior pour lui apprendre la langue). Mais il y a une personne bilingue islandais-français à la mairie du chef lieu de notre région qui suit nos démarches et une intervenante qui passe à l’école ponctuellement qui parle un peu français et qui aide pour les infos un peu plus « techniques »… Bref, avec 3 langues et le langage des signes, on se débrouille haha ! Et vu que tout le monde est de bonne volonté, ça se passe très bien.

  2. Et bien voilà, les graaaaaaaannnnnnnnnndes vacances sont terminées.
    Nous sommes certains que notre petit Puffin s’en tirera très bien. Nous sommes de tout cœur avec lui.
    L’aventure continue !

  3. Je suis ravie de voir que puffin junior aime sa nouvelle école et qu’il est bien intégré!
    Par contre vos photos donnent un peu froid quand même ????

    • Lol !! Eh ben ça dépend au final. Le pire n’est pas la neige ni le verglas… mais le vent en provenance directe du pôle nord… Les jours de neige, les minis Puffins adorent jouer sur le chemin… mais les jours de vent, le trajet dure beaucoup moins longtemps !!!!

  4. Bonjour !
    J’ai découvert avec enthousiasme votre blog qui me replonge dans mes souvenirs d’islande, visitée avec notre fille de 3 ans à l’époque, y compris une nuit au landmanalaugar. C’est un paradis pour les enfants, j’admire votre décision et vous envie beaucoup, je vous souhaite de belles expériences dans votre aventure. Merci pour ce partage très sympa.

  5. J’ai aussi été étonnée de la facilité avec laquelle les Islandais parlaient anglais, donc des petits Islandais de 6 ans qui parlent couramment l’anglais ne m’étonne pas du tout ^^ Je fais partie de ceux qui pensent que le système scolaire nordique est meilleur et plus adapté que le système français, et ton article me réconforte dans mon idée ^^

    • Il parait que c’est parce que n’étant pas assez nombreux, beaucoup de dessins animés ne sont pas traduits mais juste sous-titrés en islandais (comme les séries ou les films d’ailleurs). Du coup, les islandais apprennent l’anglais naturellement tout jeunes 🙂

      Notre expérience – petite expérience encore certes – du système scolaire islandais, axé sur l’enfant, est effectivement très positive. Le rythme de l’enfant en général et de chaque enfant en particulier est respecté, chaque semaine, plusieurs sorties sont organisées… Tout ça dépend sûrement un peu de l’équipe pédagogique mais on sent vraiment qu’ici l’école cherche à s’adapter à l’enfant et non l’inverse 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *