Une ballade ? Oui, mais un road-trip !

Après 10 jours de tempêtes successives, nous avons profité le week-end dernier d’un temps plus clément pour nous balader un peu. Après deux week-ends enfermés à occuper des minis Puffins qui tournent en rond, difficile de résister… Et qui dit balade en Islande dit souvent – toujours ? – trajet plus ou moins conséquent pour s’y rendre. L’excursion commence donc toujours dans la voiture. Si bien que finalement, nous avons parfois l’impression de continuer le road-trip par lequel nous avions découvert l’île il y a quelques années et avec lequel tout a donc commencé…

L’Islande, c’est grand – 103 125 km2 – et l’Islande, c’est beau. Partout ! Et encore « beau », c’est pour ne pas en faire trop… Même les sorties les plus routinières et les plus banales comme traverser le fjord pour aller faire les courses ou parcourir le village pour emmener les enfants à l’école sont des occasions d’admirer les paysages qui nous entourent… Mais dès que nous avons un peu plus de temps, comme le week-end par exemple, nous sautons sur l’occasion de pousser nos pérégrinations un peu plus loin et de prendre la route. Pour nous, c’est toujours l’assurance d’en prendre plein les yeux. Pour les minis Puffins, c’est forcément beaucoup plus long, même si ils ont pris l’habitude eux aussi de découvrir les paysages au fil des kilomètres. Puffin  junior et son petit frère sont devenus experts en reconnaissance de cratères, failles et champs de laves ou autres troupeaux de chevaux – sans oublier les traditionnels avions bien entendu -, tandis que Mlle Puffin n’a pas son pareil pour retrouver la lune dans le ciel en plein jour… chacun sa spécialité !

Il y a une dizaine de jours donc, la neige ayant fondu et les routes étant dégelées, nous avons décidé de partir à la découverte d’une partie de l’île que nous n’avions pas encore visitée : les fjords su Nord ! Bon évidemment, impossible de faire l’ensemble dans la journée : les langues de terres ciselées qui s’élancent en direction du pôle Nord sont vastes… mais la toute première péninsule est accessible en une journée. Cela dit, cela fait pas mal de kilomètres au programme. Mais entre montagnes et fjords, c’est un joli road-trip qui nous attend !

Blog expat - Islande, Mont Baula
Top départ dans la matinée, après les préparatifs de rigueur. Le ciel est dégagé, les paysages défilent… et de coulées de lave en failles érodées, nous atteignons rapidement notre première étape, le Mont Baula, où nous avions prévu de pique-niquer. Nous nous installons à un point de vue – eh non, il ne fait pas encore assez chaud pour que toute la couvée s’installent dehors pour manger – et profitons de la perspective que nous offre l’un des plus hauts sommets de la région dressé face à nous.

Une fois le massif montagneux franchi, nous pénétrons enfin dans la région des fjords du Nord et la première chose qui nous saute aux yeux, c’est la raréfaction des habitations : mis à part une exploitation agricole tous les 50 kilomètres, pas un chat ! Nous nous interrogeons même en apercevant les boîtes aux lettres sur l’organisation des tournées du facteur qui doit lui aussi mettre la journée pour desservir la dizaine de fermes que nous croisons… Sans surprise, dès que nous entamons la première péninsule, nous quittons la route goudronnée pour une piste  – mais une piste bien entretenue ! -. Manque de bol, le temps s’est couvert et nous parcourons la côte Nord du hvammsfjörður sous un ciel nuageux. La visibilité est très moyenne et nous distinguons à peine les côtes de la péninsule de Snæfellsness de l’autre côté du fjord… qui doivent pourtant êtres magnifiques vues d’ici ! Au bout de la péninsule, le temps se dégage et nous pouvons profiter des falaises de Klofningur sous le soleil. Ce mini canyon posé au milieu de nulle part amuse beaucoup les minis Puffins et attise notre curiosité. La pause photo s’impose – comme souvent me direz-vous, haha -.

 

Une fois de l’autre côté de la péninsule, nous longeons la côte Sud

Breiðafjörður et les fjords du Nord

Breiðafjörður et les fjords du Nord

du Breiðafjörður, avec les terres des fjords du Nord à l’horizon. Une partie du fjord est protégée car elle abrite de nombreux dauphins de diverses espèces… même si nous n’en avons pas vu un seul. Tant pis, nous n’aurons plus qu’à revenir une autre fois. Nous profitons du panorama sans modération. Le ciel dégagé se reflète dans les eaux du fjord d’un bleu puissant tandis que se dessinent au loin les ombres des côtes des péninsules du Nord et que nous longeons à l’intérieur des terres les flancs d’un vieux massif volcanique aux strates des coulées de laves apparentes. Une bien jolie ballade…

Blog voyage - Islande, Mont Baula au soleil couchant
Nous effectuons le retour d’une traite. La journée – ou plutôt devrais-je dire la soirée – est déjà nettement avancée… heureusement que les jours ont bien rallongé, du coup, la luminosité nous accompagne un bon moment. Et puis sous les lumières du soleil couchant, les paysages ne sont plus tout à fait les mêmes… pour notre plus grand ravissement !

 


PSST ! Vous recherchez une idée de cadeau original ?
Et pourquoi pas un produit naturel artisanal d’Islande ?
On a un bon plan pour vous. Qualité et originalité garanties !

www.icelanded.com

Découvrez icelanded.com et trouvez LE cadeau original – ou pourquoi pas les cadeaux originaux – parfait : bijoux originaux et bijoux artisanaux, en perles de lave, bijoux femme, collier femme et bijoux homme ou colliers fantaisies et bijou pas cher, vous n’aurez que l’embarras du choix !

Ou bien peut-être préfèrerez-vous succomber au dépaysement d’une toile photo ou d’un poster de paysages venus d’ailleurs, au pays des volcans et des cascades à la limite du cercle polaire.

Votre seul soucis maintenant ? Réussir à faire un choix !

www.icelanded.com

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016

5 réflexions sur “Une ballade ? Oui, mais un road-trip !

  1. Le road trip est vraiment un super moyen de découvrir notre merveilleuse Islande 🙂 C’est comme ça qu’on est tombé amoureux de l’Islande quand y a mis les pieds pour la première fois.

    Nos meilleurs moments ?

    La route (je crois la 1) entre Myvatn et les fjords de l’Ouest est tout simplement magnifique ! Pour moi, c’est la plus belle route que j’ai prise au monde ! Mieux que la Polynésie française ! L’endroit est totalement désert sur plus de 300 kms, vous êtes au milieu des volcans, des cratères, des montagnes qui il y a quelques millions d’années étaient des volcans pas contents ! Pas de réseau ! Et cerise sur le gateau, vous arrivez sur Myvatn (je l’ai prise les deux fois en direction de Myvatn, la dernière fois seul lors de mon trajet méga road trip de Lyon à Keflavik !)

    Sinon autres souvenirs mémorables, c est un fjord de l’ouest qui est accessible par une piste, mais une voiture de tourisme suffit. Plus de 2h de trajet sur une piste en pas très bon état avec le brouillard. Vers le haut du col, on était meme dans les neiges « éternelles » en plein mois d’Août et toujours dans le brouillard ! On se demandait vraiment si on allait y arriver ! Et puis on passe le col, on commence a descendre, et on passe en dessous des nuages ! Et là, le voilà devant nous, splendide, dégagé. Totalement isolé – on a du croiser 3 voitures en 4h – mais tellement beau !

    Autre coin magnifique à faire en voiture, c’est lorsque vous allez à Dettifoss. Là aussi la piste est correcte et peut se prendre avec une voiture de tourisme en été. Vous êtes au milieu des rochers, des bombes volcaniques, vous entendez la cascade a plus de 10 kms !

    Ce sont vraiment des endroits extraordinaires, alors allez y vite, une éruption volcanique est si vite arrivée et peut tout changer ! (Dettifoss a été fermée au public 1 semaine après notre passage à cause de l’éruption du Bárðarbunga, on a eu chaud !)

    Et pour finir, je n’aurais qu’une seule chose à dire : Road trip, road trip et road trip !

  2. Ils sont vraiment féériques ces paysages aux apparences de bout du monde. En regardant vos photos, on embarque pour le pays des grands espaces où les rêves n’ont plus de limites. Pas étonnant que l’Islande soit peuplée de toutes sortes de monstres, trolls et autres personnages de légendes. C’est tout juste si on ne les aperçoit pas cachés derrière une des rares touffes d’herbe ou se baignant dans une cascade dissimulée par le brouillard, à moins qu’il ne s’agisse de la fumée d’un volcan …

    • Ces paysages nous ont totalement séduits… et tant mieux si nos photos retranscrivent au mieux ce que nous découvrons car c’est toujours difficile à mettre en boîte… 🙂

      Le Nature et l’environnement sont effectivement propices aux contes ici… les sagas d’Islande sont d’ailleurs très réputées – et il va falloir que j’en parle un peu dans ce blog à ce propos 😉 -.

  3. Bonjour, je me permets de vous contacter car votre blog est vraiment super et je viens de recevoir une proposition de travail en Islande. J’ai 25 ans et je me pose énormément de questions sur le quotidien là-bas et notamment sur le cout de la vie (assurance santé, logement …). Avant de prendre cette décision importante j’ai besoin d’avoir plus de renseignements et je souhaiterai savoir si vous accepteriez s’il vous plait de me partager vos impressions et conseils 🙂

    Je vous remercie infiniment et vous souhaite une agréable journée,

    Marie

    • Bonjour… et merci !

      Pour répondre correctement, je dirais que tout dépend de la durée pour laquelle vous (Tu ? Pour ma part, c’est « tu » 🙂 ) envisagez de vous installer en Islande et de l’opportunité de travail que vous avez ici – salaire, localisation, emploi saisonnier ou permanent, etc. -.

      Le coût de la vie est élevé effectivement.

      En ce qui concerne le logement, à Reykjavik, les studios sont généralement aux alentours de 1000€/mois pour les moins chers… et si l’on rajoute des chambres, les prix grimpent très vite. Du coup, la colocation est extrêmement développée et beaucoup louent une chambre dans un appartement partagé. En dehors de Reykjavik, les prix diminuent, mais restent plus élevés qu’en France tout de même.

      Pour l’assurance santé, si tu penses rester moins de 6 mois, la carte européenne d’assurance maladie devrait suffire. Si tu t’installes pour plus longtemps, il faudra t’inscrire à l’organisme de sécurité sociale islandais. Le processus est un peu long mais une fois que c’est fait, c’est fait 😉

      Sinon, as-tu déjà voyagé en Islande ? Si tu n’es pas allergique aux blousons et que tu aimes la Nature, ça ressemble à une super opportunité ! En tous cas, je serais ravie d’en discuter plus en détails avec toi, notamment en message privé si ça te tente.

      Très bonne journée à toi et à bientôt j’espère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *