Étoile des neiges, pays merveilleux… ♪♫

Ça y est, nous avons eu notre première vague de froid ! On nous avait prévenu vendredi, l’hiver arrive… et nous ne devrions pas connaître de température positive jusqu’à mardi. Nous allions entrer dans le vif du sujet et découvrir en vrai la saison la plus redoutée ici. Suspens…

Bon, c’est vrai que samedi, nous avons tout de suite senti que les températures avaient refroidi. M. Puffin étant le plus frileux, c’est logiquement lui qui ressent ce changement de températures le premier. Chose étonnante, Puffin junior, qui d’habitude craint le froid lui aussi et réclame facilement une petite laine supplémentaire ne se plaint de rien. Mini Puffin junior non plus mais il n’est pas frileux, nous ne sommes donc pas étonnés. Seule Mlle Puffin demande son pull ce matin-là. Quant à moi, si à l’intérieur je ne ressens pas la différence, il me suffit d’entrouvrir les fenêtres pour aérer pour sentir le froid piquant de ce début de week-end.

L’agréable douceur intérieure contrastant avec les températures extérieures, nous ne sommes pas pressés de sortir. Mais il le faut bien pourtant, ne serait-ce que pour faire les courses… comme toutes les familles. Il y a des contraintes peu glamour certes, mais incontournables. Une fois la sieste terminée, nous commençons à compter les épaisseurs pour chacun… nous n’avons pourtant que quelques mètres à faire jusqu’à la voiture, puis de la voiture jusqu’au supermarché. Avec le recul, je me demande si nous ne faisions pas des caricatures parfaites…mais l’expérience s’acquiert avec la pratique et, avec le temps, nous apprendrons à doser. Ça y est, nous sommes dehors. Les minis Puffins s’élancent sans même enfiler un pull – sauf Mlle Puffin si vous vous souvenez du début de la journée 😉 – devant nos yeux ahuris et nous bondissons pour les rattraper et les rhabiller… normal quoi ! Ô joie, les rafales de vent polaires nous accompagnent ! Heureusement, il ne pleut pas… enfin, pour le moment… Sans surprise, ce sera la seule sortie de la journée. Le soir tombé, nous pouvons sentir le froid transpercer les vitres en nous approchant des fenêtres et c’est avec plaisir que nous nous glissons sous la couette ! Home sweet home…

« Maman, Jack Frost, il est passé pendant la nuit » (Puffin junior découvre le panorama enneigé de sa fenêtre)

Lorsque nous ouvrons les yeux le lendemain matin, la neige a recouvert les paysages qui nous entourent. Joli réveil ! M. Puffin et moi-même prenons quelques minutes pour admirer la vue… lorsque un cri du coeur de Puffin junior emplit la maison : « Maman, Jack Frost, il est passé pendant la nuit »… suivi quelques secondes plus tard d’un second cri : « Maman, Jack Frost, il est encore là » ! À ce stade, nous savons qu’il nous sera impossible de rester ne serait-ce que cinq minutes de plus au chaud dans notre lit : l’excitation des minis Puffins est montée en flèche à cette simple vue et il va falloir en profiter.

Nous avons tout juste le temps de descendre de notre mezzanine pour nous apercevoir que les minis Puffins ont déjà enfilé – ou presque – leurs bottes de neige (oui, oui, par dessus leurs pyjamas !). Il y a bien 20 cms de neige tout autours du chalet. Je prends Mlle Puffin – qui suit ses frères mais n’a pas vraiment réalisé – dans les bras pour lui monter les paysages enneigés… et savoure quelques secondes ses yeux écarquillés. Et c’est parti pour le premier round de négociations : oui, vous allez aller jouer dans la neige… mais après le petit déjeuner. Étonnamment, les 3 acceptent plutôt facilement le deal – en même temps, ils savent bien qu’ils ne pourront pas y échapper, que tout le temps des pourparlers est du temps de jeu dans la neige perdu – et, une fois à table, contiennent leur excitation tant bien que mal et dévorent leurs tartines et chocolat chaud pour obtenir leur laisser-passer pour la neige le plus rapidement possible !

Nous n’avons pas terminé nos cafés qu’il faut bien entendu équiper tout ce petit monde pour sortir. Un marché est un marché, nous finirons notre petit déjeuner en les surveillant une fois qu’ils seront absorbés dans leurs jeux. Une combinaison, deux combinaisons, trois combinaisons, le compte est bon… et ainsi de suite pour les bonnets, gants/moufles et autres bottes de neige. Nous sommes 2, ils sont 3… mais ils y mettent de la bonne volonté et l’ensemble est plutôt rapidement enfilé, et dans la bonne humeur en plus ! Une dizaine de minutes plus tard, tout le monde est prêt et nous lâchons les fauves – euh pardon les minis Puffins – qui nous remercient sans le savoir par les plus beaux des rires et sourires.


 

J’en profite pour prendre des photos. La journée est belle, le temps clair. Une fois de plus, nous sommes émerveillés par les décors qui s’offrent à notre vue. Le fjord est en partie gelé, les arbustes aux branches saupoudrées de neige scintillent au soleil. On peut même apercevoir le volcan Snæfell au loin de l’autre côté du fjord – il est quand même à plus d’une centaine de kilomètres à vol d’oiseau ! -. En un mot : neige et soleil, la journée est extrêmement lumineuse !

 

Cela étant, les températures restent très fraîches et au bout d’un moment, il nous faut entamer le second round de négociation avec les minis Puffins. Comment les convaincre de rentrer se réchauffer ? Eh bien ce fut difficile, même en leur promettant d’y retourner l’après-midi… Ainsi, la journée s’organise entre sorties et pauses réchauffement, le tout entrecoupé de séances d’habillage et de déshabillage-séchage. Les mini Puffins ne s’économisent pas. Nous ne nous lassons pas de les observer jouer.

La journée s’achève avec un thermomètre toujours aussi bas et l’ombre du lundi qui a plané dans notre tête toute la journée devient plus concrète. Comment M. Puffin va-t-il rejoindre la route pour aller travailler ? D’autant que nous devions nous rendre à la mairie à l’ouverture pour faire nos papiers. Mystère. Nous verrons l’état du chemin demain matin…

Bien entendu, les températures négatives de la nuit n’ont pas fait fondre la neige et le lendemain matin M. Puffin – qui a l’habitude de conduire sur la neige – tente de remonter le chemin nous menant à la route principale. Nous ferons en tout et pour tout 3 mètres… la faute à la propulsion, aux pneus larges, à la pente… enfin bref, nous ne monterons pas. M. Puffin appelle son boss pour le prévenir. Celui-ci n’est pas étonné et lui dit d’attendre de voir comment le temps évolue. Ne voulant pas nous avouer vaincus, M. Puffin, les minis Puffins et moi-même commençons à déneiger le chemin. Nous progressons et petit à petit, nous faisons parcourir une vingtaine de mètres à la voiture… sur environ 1 km à parcourir dont trois virages  à 45°. Non décidément, nous n’y arriverons pas. Vers midi, le patron de M. Puffin le rappelle pour le prévenir qu’il arrive. Nous voyons effectivement bientôt arriver un gros 4×4 qui n’a aucun mal à tirer notre voiture jusqu’à rejoindre la route principale. Il n’y était pas obligé, mais il l’a gentiment fait avant que la mairie ne ferme afin que nous puissions déposer nos papiers. Nous sommes impressionnés et nous laissons bien la voiture garée en haut de la piste pour ne plus rester coincés. M. Puffin sait qu’il pourra aller bosser mardi matin.

De toutes façons, la remontée du mercure est prévue pour mardi. Effectivement, mardi matin, il a déjà un peu plu… mais pas assez pour déneiger. Les routes sont encore très moyennes. Pas pour longtemps. La soirée puis la nuit nous amènent la pluie. Mercredi rien n’y parait plus. Les minis Puffins sont très déçus – et leur expliquer qu’ils auront tout l’hiver pour en profiter ne les console qu’à moitié -. Mais finalement, nous avons survécu ! Même plus peur maintenant !

 


PSST ! Vous recherchez une idée de cadeau original ?
Et pourquoi pas un produit naturel artisanal d’Islande ?
On a un bon plan pour vous. Qualité et originalité garanties !

www.icelanded.com

Découvrez icelanded.com et trouvez LE cadeau original – ou pourquoi pas les cadeaux originaux – parfait : bijoux originaux et bijoux artisanaux, en perles de lave, bijoux femme, collier femme et bijoux homme ou colliers fantaisies et bijoux pas cher, vous n’aurez que l’embarras du choix !

Ou bien peut-être préfèrerez-vous succomber au dépaysement d’une toile photo ou d’un poster de paysages venus d’ailleurs, au pays des volcans et des cascades à la limite du cercle polaire.

Votre seul soucis maintenant ? Réussir à faire un choix !

www.icelanded.com

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016

4 réflexions sur “Étoile des neiges, pays merveilleux… ♪♫

    • Je pense qu’ils vont avoir les joues rouges souvent cet hivers 😉 Les joues, les oreilles, le nez, les mains… on aura plus qu’à inventer une comptine personnalisée sur les parties du corps 😀

    • Oui, c’est vraiment très beau. Heureusement, il existe des compagnies low cost très fiables qui assurent la liaison depuis Paris… et même la province pour une en été ! Et en s’y prenant un peu à l’avance, on arrive à trouver des billets pour un prix très raisonnable… en comparaison avec d’autres destinations bien entendu. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *