Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente…

Non, non, la famille Puffin n’est pas entrée en hibernation – pour faire hiberner les minis Puffins, faut s’accrocher, moi j’vous l’dis ! -, même si nous avons retrouvé le mode « cocoonning » hivernal de rigueur ici en cette saison. L’année dernière, nous avions eu un hiver froid et enneigé : premiers flocons et premières températures négatives s’étaient invités dès la troisième semaine d’octobre. Le ton était donné et l’automne n’en avait été que plus vite écourté ! Pour notre deuxième année, le scénario a un brin changé. Depuis septembre, les tempêtes se suivent et se succèdent, chacune laissant courtoisement la place à la suivante, nous laissant le week-end tout le loisir d’explorer les moindre recoins de notre chez-nous… au moins avons-nu pu améliorer nos niveaux respectifs aux dominos, échecs, jeux de 7 familles et tout un tas d’autres jeux familiaux d’intérieurs ! Mais bon sang… c’est quand qu’on sort ?!?

La Nature et les Éléments sont puissants. Et en Islande, ça se voit particulièrement. Nous en faisons l’expérience chaque jour, à chaque déplacement. Cela va faire 1 an 1/2 que nous avons abandonné l’idée de planifier nos sorties : mieux vaux attendre une belle journée pour sauter dans la voiture plutôt que de rester le bec dans l’eau devant un ciel peu clément. Pour les déplacements de la vie quotidienne, c’est pareil. Fini les emplois du temps bien huilés où chaque tâche – comme les courses au hasard – possède son créneau hebdomadaire ou mensuel attitré. Nous profitons des éclaircies où les routes sont les plus clémentes – sans trop de vent ou de verglas si possible -. Mais il y a des trajets quotidiens auxquels on ne peut échapper, quel que soit le temps au réveil. Comme le trajet pour aller ou rentrer de l’école par exemple. Et justement hier matin – une fois de plus cette année – le réveil a sonné sous les hurlements pressants du vent.

La fatigue de l’hiver et le manque de soleil aidant, nous ne sautons pas forcément du lit comme des cabris lorsque la sonnerie matinale fatidique retentit. La nuit noire à l’extérieur et le froid que nous anticipons ne nous y aident pas non plus, soyons francs. Et comme ce n’est pas toujours marrant il faut bien l’avouer… autant le faire en s’amusant ! C’est d’ailleurs une philosophie que les islandais, habitués, appliquent naturellement : rien ne sert de lutter, autant en profiter !

Blog Islande - Minis Puffins sous la tempête

Hier matin donc, le vent avait décidé de se la jouer genre « tempête« . Avant-hier, c’était la glace qui avait recouvert d’une très fine pellicule de verglas toutes les routes et trottoirs : impossible de tenir debout ailleurs que dans l’herbe ! La semaine dernière, nous avions de la neige jusque mi-mollet par endroit et aujourd’hui, grosse tempête et ses trombes d’eau bien fraiches… un temps qui donne plus envie de se poser sous une couverture avec un cacao chaud que d’aller crapahuter dehors. Les minis Puffins ne sont d’ailleurs pas dupes : ils ne mettent jamais autant de temps à se lever, s’habiller et déjeuner que ces matins d’hiver ! Tous les prétextes sont bons pour retarder la sortie… et il faut bien trouver des arguments de motivation pour les convaincre – et nous convaincre par la même occasion… -. Et pour ça finalement, rien de mieux que le jeu ! Parce que qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente… qu’il y ai du verglas ou qu’il fasse nuit noire, en hiver, il faut bien sortir de sa tanière.

Blog expatriation Islande - minis Puffins au réveil

Nous avons donc maintenant un ensemble de rituels et de jeux pour affronter une météo peu engageante. En cas de neige, c’est facile : une luge et des patinettes – trottinette qui glisse au lieu de rouler -, et le tour est joué. Maintenant que le tour de passage à la place de conducteur pour chaque mini Puffin est défini, l’attelage – avec maman Puffin dans le rôle du renne – est toujours prêt à s’élancer ! Les jours de vent et de pluie, c’est la furieuse envie d’arriver le plus vite possible à destination qui nous a très vite soufflé la solution. Le principe est simple : s’accrocher très fort les uns aux autres par les mains et courir le plus vite possible, pour aller plus vite que le vent. Notez-bien que ça marche beaucoup mieux avec le vent de dos qu’avec le vent de face, surtout s’il est accompagné de pluie glacée qui vous cingle le visage ! C’est de loin le temps le moins agréable… mais les minis Puffins arrivent tout de même à en rire. Quant aux jours de verglas, petit Puffin junior a trouvé de lui-même comment les agrémenter : les minis Puffins cherchent les traces de pattes de lions sur le verglas – sisi, de lions, en Islande ! -. Bien entendu, les « traces de pattes de lions » ne sont que les amas plus volumineux de glace… mais l’important c’est d’y croire et de faire marcher son imagination. Si vous avez bien suivi, nous avons donc joué hier matin à « cours plus vite que la tempête » – et sans perdre son bonnet si possible -. Bon, ce matin, avec des vents à 90 kms/h en moyenne et des pluies diluviennes, papa Puffin a déposé tout ce petit monde sur le trajet du boulot… y’a des limites qu’il faut savoir ne pas franchir… les meilleures plaisanteries sont les plus courtes !

Blog Islande - Coucher de soleil sous velux enneigé

L’hiver dernier et cet hiver ont décidément des caractères et visages bien différents ! Plus chaud, plus venteux, moins neigeux, ce cru 2016-2017 est définitivement beaucoup moins propice aux sorties et résolument orienté cocooning. Heureusement, les journées commencent à franchement rallonger… l’hiver n’a qu’à bien se tenir ! En attendant, autant profiter du meilleur de ces moments… et qu’est-ce que ça fait du bien de retrouver son âme d’enfant !

 


PSST ! Vous recherchez une idée de cadeau original ?
Et pourquoi pas un produit naturel artisanal d’Islande ?
On a un bon plan pour vous. Qualité et originalité garanties !

www.icelanded.com

Découvrez icelanded.com et trouvez LE cadeau original – ou pourquoi pas les cadeaux originaux – parfait : bijoux originaux et bijoux artisanaux, en perles de lave, bijoux femme, collier femme et bijoux homme ou colliers fantaisies et bijoux pas cher, vous n’aurez que l’embarras du choix !

Ou bien peut-être préfèrerez-vous succomber au dépaysement d’une toile photo ou d’un poster de paysages venus d’ailleurs, au pays des volcans et des cascades à la limite du cercle polaire.

Votre seul soucis maintenant ? Réussir à faire un choix !

www.icelanded.com

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2017

9 réflexions sur “Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente…

  1. Quel plaisir de vous lire!
    Effectivement les matins d’hiver ne sont jamais les plus facile pour se hisser du lit… Et ayant eu un petit aperçu des tempêtes Islandaises (Léna en parle encore), on peut aisément se mettre à votre place…
    Heureusement qu’il y a des jours de neige pour faire plaisir aux enfants!
    J’ai beaucoup aimé la petite précision sur le jeu du « on court plus vite que la tempête » avec le vent dans le dos ou de face! hahaha
    Gros bisous à vous les puffin

    • Haha… il faut dire qu’avec le vent de face, il nous arrive même parfois de reculer, ce qui n’est pas très efficace pour une course 😀 Et je comprends Léna : pour les petits, c’est impressionnants ! Les 2 minis minis Puffins (les plus petits quoi) ne sont jamais rassurés de sortir sous la tempête… heureusement qu’on en profite pour s’amuser 😉
      Gros bisous à tous les 4 !

  2. Si Paris vaut bien une messe, l’Islande vaut bien quelques furieuses tempêtes et quelques matins sombres …
    Il semble qu’elle ne se laisse conquérir qu’au prix de tous ces efforts accumulés et il est vrai que cela doit être décourageant parfois. Cependant, nous constatons que les minis Puffins sont riches en imagination et très inventifs en matière de jeux et de techniques de motivation. Et puis, en effet, les jours rallongent vite dans vos contrées et le soleil devient de moins en moins timide.
    Finalement, ces courses folles dans le vent se transformeront en bons souvenirs.

    • Heureusement, cela ne dure pas très longtemps au final : à peine 3 mois de très faible luminosité. On sent déjà le soleil pointer à l’horizon en sortant le matin, lorsque le temps est dégagé bien entendu.

      Pour la météo, c’est un peu plus diffus… les chutes de neiges, bourrasques de vent et autres pluies verglaçante devraient nous tenir compagnie quelques semaines encore, jusqu’au dégel estival.

      Alors autant en profiter du mieux que l’on peut… 🙂

    • Pas de vacances d’hiver ici, juste un jour férié avant un week-end fin février 😉 Ça semble peu… mais l’école fini fin mai et il y a déjà des vacances à Pâques ! En fait, mis à part Noël, les islandais concentrent leurs vacances pendant la belle saison… et ça se comprend 🙂

      Quand au soleil, ça y est, il est de nouveau de retour parmi nous… pour notre plus grand plaisir !!

  3. Merci de nous faire partager vos moments en Islande sur votre blog, ce pays est vraiment magnifique. C est sur que l islande en hiver c est authentique mais en ete il parait qu on peut aussi avoir de la neige sur les hauteurs, c est vrai?

    Hate de lire vos periples de cette fin d hiver

    Vos oisillons ont l air bien fatigue par cet hiver, guardez les bien au chaud au nid !

    • Nous nous sommes posés la même question l’année dernière… et nous pouvons donc répondre d’expérience aujourd’hui : oui, il y a bien des neiges éternelles en Islande 🙂

      Quant aux minis Puffins, quelques jours de beau temps et ils ont déjà rechargé les batteries, haha !

      À bientôt 🙂

  4. Cet hiver ne ressemble en rien à l’hiver dernier ! On a eu peu de neige, qui fondait rapidement, des sales tempêtes toutes les semaines et des fois, il faisait plus chaud ici qu’en France ! Nos glaciers vont fondre sniff 🙁 Bon là depuis 2 semaine on a enfin du bon froid avec des vraies chutes de neige ! Et y’a pas à dire c’est quand même beaucoup plus sympa ! Puffin Junior est même allé skier avec son école 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *