Islande, couleurs d’été

C’est pas que l’automne approche, mais presque… alors même si on aimerait bien faire traîner la saison encore un peu, il est temps de vous décrire ces quelques mois au Nord de l’Atlantique Nord. Il y a 1 an, nous débarquions ici, en Islande, en été. À l’époque, à quelques heures seulement de notre canicule hexagonale – je me rappelle encore des températures dépassant les 40°C en plein après-midi et qui peinaient franchement à redescendre sous les 30°C au tout petit matin -, nous ne quittions pas les gros manteaux avec capuches à chacune de nos sorties. Cet été, ils sont bel et bien restés au placard pour laisser la place aux manches courtes… si, si ! Nous avons fait le plein de lumière, de fenêtres ouvertes, de piques-nique en plein air… et encore une fois, de paysages à admirer. Et nous avons eu de la chance, d’avis d’islandais, nous avons eu un très bel été !

blog-islande-en-eteAlors nous sommes sur une île certes… mais ce ne sont pas les tropiques pour autant, même en été ! Nous n’avons pas gardé les yeux rivés sur le thermomètre, mais il ne nous semble pas que nous ayons dépassé les 20°C. Oui, mais quand on a connu son exact opposé durant l’hiver, ça fait tout de même 40°C en plus en à peine quelques semaines ! Du coup, on a même chaud – et je ne parle même pas des 35-38°C de moyenne dans la serre ! -. Du coup, le t-shirt manche courte nous est souvent apparu comme le vêtement le plus approprié… les minis Puffins nous ont même réclamé des shorts ! Mais bon, 15-20°C, ce n’est tout de même pas la canicule et si l’idée nous a effleuré, nous n’avons pas encore franchi le cap des nus-pieds. Qui sait dans quelques années… Les températures sont donc plus clémentes, surtout lorsque cet inépuisable vent polaire daigne modérer ses ardeurs.

Le soleil quant à lui, vous l’aurez compris, ne nous quitte plus. De jour comme de « nuit », nous avons pu profiter de ses rayons. Et ça, c’est carrément super pour les ballades : l’ultimatum de la tombée du jour disparaît peu à peu et s’il n’y avait la fatigue, on pourrait presque programmer des expéditions à l’opposé du pays. La luminosité est constante et les seuls éléments qui parviennent à en atténuer l’intensité sont les nuages chargés de pluie qui continue de nous survoler régulièrement. Mais il en faudrait plus pour dissiper ce sentiment d’éternité qui nous gagne inexorablement. C’est étonnant comme nos repères temporels s’adaptent et se coordonnent parfaitement entre eux : une simple défaillance de l’alternance jour-nuit et le temps semble cesser de s’écouler… à tel point que nous en sommes surpris de voir revenir peu à peu la nuit. L’été islandais semble éternel.

blog-vivre-en-islande-soleil-de-minuit

La vie sociale s’extériorise : en été, les islandais s’organisent pour profiter de tout cet espace enfin accessible. Toute occasion est prise pour organiser des barbecues où la communauté se regroupe et partage un bon moment et quelques jeux sportifs. Et tout le monde, grands et petits, participe ! Les enfants sortent s’amuser dehors jusque tard le soir, passant de maisons en maisons chercher les copains restés chez eux, les vacances c’est fait pour ça après tout ! Évidemment, c’est peut-être un petit peu différent en ville, et à Reykjavik notamment. Mais le principe est là. Et puis comme dans beaucoup d’autres endroits du globe, au mois de juillet et jusqu’à mi-août, le pays adopte un rythme vacancier, synonyme de repos pour certains et de journées effrénées pour ceux du secteur touristique.

blog-islande-en-ete

Parce qu’en été, les routes et les magasins sont pleins à craquer – les avions et les hôtels aussi ! -. Nous avons certainement vu le nombre de voitures doubler, les cars se succéder… heureusement que l’espace est grand ici et qu’on est encore loin de se marcher sur les pieds ! Nous nous sommes souvenus du moment où nous avons nous-mêmes découvert l’Islande pour la première fois… la suite vous la connaissez… Bref, l’Islande en été, ça ne manque pas d’activité.

Et évidemment, les paysages ont une fois de plus changé. Si le soleil semble ici ne connaître que deux états dans sa course immuable, les panoramas eux nous offrent des évolutions parfaitement dignes des quatre saisons. L’herbe et la mousse redeviennent maîtresses des sols et les parois rocheuses noires et dénudées du printemps se couvrent de toutes les tonalités du dégradé des verts à la faveur de l’installation de cette végétation basse et déterminée. Les quelques arbres – généralement bas également puisqu’à peine replantés -, grâce aux pigments de leur feuillage, rajoutent leurs propres nuances à ce tableau. Des parterres de fleurs champêtres bourgeonnent et s’épanouissent un peu partout. C’est étonnant comme lors de notre première visite nous ne les avions pas remarquées. Trop discrètes certainement en comparaison avec nos prairies estivales fleuries. Mais cette année, après avoir vu toute la végétation disparaître sous les assauts d’un hiver auquel rien ne saurait résister, elles nous sautent aux yeux ! Cependant, la neige n’a pas totalement disparu et de nombreux reliefs en conservent des signes épars, comme pour que l’on se rappelle bien où l’on est quand même. En Islande, l’image d’Épinal des bords de mer sur fond de sommets enneigés devient réalité en été. Ces paysages qui nous surprendraient moins, pensions-nous, car nous les avions déjà vu plusieurs fois – en voyage et à notre arrivée l’année dernière -, nous les avons encore photographiés sans nous lasser. Après les avoir découvert sous d’autres angles, nous avons redécouvert le mélange de ces couleurs estivales, ce patchwork pour les yeux. Et nous nous sommes régalés !

L’été est une sacrée saison en Islande ! Tout l’espace est accessible – moyennant un minimum d’équipement parfois – et le temps pour le découvrir ne semble plus être compté. C’est le temps des randonnées, des batailles de bombes à eau, des courses de vélo et des soleils de minuit… et encore j’en oublie !

 


PSST ! Vous recherchez une idée de cadeau original ?
Et pourquoi pas un produit naturel artisanal d’Islande ?
On a un bon plan pour vous. Qualité et originalité garanties !

www.icelanded.com

Découvrez icelanded.com et trouvez LE cadeau original – ou pourquoi pas les cadeaux originaux – parfait : bijoux originaux et bijoux artisanaux, en perles de lave, bijoux femme, collier femme et bijoux homme ou colliers fantaisies et bijoux pas cher, vous n’aurez que l’embarras du choix !

Ou bien peut-être préfèrerez-vous succomber au dépaysement d’une toile photo ou d’un poster de paysages venus d’ailleurs, au pays des volcans et des cascades à la limite du cercle polaire.

Votre seul soucis maintenant ? Réussir à faire un choix !

www.icelanded.com

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016

8 réflexions sur “Islande, couleurs d’été

  1. Au-revoir Soleil en partance pour d’autres contrées. Va prendre soin des hommes de l’autre côté de la Terre. Réchauffe-les, réjouis-les et transmets leur notre bonjour aussi. Et surtout, n’oublie pas de revenir. Nous t’attendrons emmitouflés avec le souvenir de ta lumière et nous espèrerons ton retour en regardant avec envie nos T-shirts rangés dans les placards. Tu nous manqueras et nous guetterons l’apparition d’abord timide de tes premiers rayons parce que nous savons qu’un jour nous fêterons nos retrouvailles dans la joie.

    • C’est très joli !!…
      Heureusement, il y a aussi de bons côtés au retour de la nuit et nous avons pu dernièrement admirer nos 1ères aurores boréales de la saison. 🙂 Et puis les paysages couverts de neige, c’est magnifique aussi… et puis il faut qu’on s’entraine pour le construire ce fameux igloo !! 😉

    • À chaque saison ses panoramas tous plus beaux les uns que les autres ! Selon les goûts, on en préfère certains en été, et d’autres en hiver ou à une autre saison 😉

      C’est clair que ces cycles solaires sont dépaysants… et si nous avons été surpris par l’absence de nuit au mois de juin, son retour nous a fait le même effet fin août. Comme quoi l’homme est adaptable 😀

      Merci pour les photos, surtout venant d’une pro 🙂

  2. Nous avons adoré l’Islande, nous logions as loin du fjord Eyjafjörður et le moment magique a été dans la baie de Skjálfandi où les baleines évoluent en troupeaux. D’ailleurs pour les amateurs des cétacés il y a un musée sur eux à Húsavík.

    • C’est vrai, il est dommage de ne pas prendre le temps d’observer les baleines lorsque l’on vient en Islande ! C’est un très joli spectacle, particulièrement impressionnant… notamment à Húsavík, capitale mondiale de l’observation des baleines et son observatoire réputé et apprécié des néophytes comme des passionnés !

  3. J’ai adoré le Blue Lagoon. Très bon pour se détendre. J’ai aussi eu l’opportunité de faire un grand tour en islande avec les volcans etc. J’y ai même visité une station d’hydrogène.

    • Le Blue Lagoon est aussi une de nos étapes-relaxation préférées… du moins jusqu’à ce que, victime de son succès, il ne limite en temps la durée des visites, on en profite moins du coup.

      Une station d’hydrogène ? C’est rigolo ! M. Puffin a lui visité une station de géothermie – une spécialité d’Islande – !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *