Islande, couleurs d’hiver

Officiellement depuis le 21 décembre dernier, officieusement depuis… un peu plus longtemps, nous avons entamé notre premier hiver septentrional. Alors, entre fantasmes et réalité, ça ressemble à quoi l’hiver près du pôle Nord ? Sombre, c’est vrai ; froid, c’est vrai… mais beau, oui décidément très beau ! Parce que paradoxalement, sombre oui… mais extrêmement lumineux également. Parce que froid oui… mais aussi bien plus chaleureux humainement que nous n’aurions pu l’imaginer. La neige a une fois de plus transformé les paysages sous nos yeux écarquillés. Neige et glace, un combo décidément très moyen sympathique pour se déplacer – surtout si on y rajoute une « légère » pointe de vent pour corser les choses -, mais un vrai régal pour les yeux…

Minis Puffins sous le soleil hivernal islandaisLa neige a recouvert les paysages bien avant fin décembre évidemment. Dès fin octobre, une première fine couche blanche s’était déposée sur le sol, pour le plus grand bonheur des minis Puffins. Rapidement fondue, l’île ne s’est parée de son épais manteau blanc hivernal que début décembre, le 1er très exactement, à la faveur d’une grosse tempête de neige, la première qui nous a cloîtré chez nous pendant 48h ! 50 à 60 cms de neige tout de même ! … Une fois dehors, difficile de reconnaître les paysages ou de se déplacer… surtout pour les minis Puffins : la neige arrivait quand même au-dessus du nombril de Mlle Puffin !

« Maman, je te tiens la main, comme ça si je tombe dans la neige, je pourrai me relever »… ou comment Puffin junior m’a sans le savoir profondément émue sur le chemin de l’école en m’offrant à sa manière un magnifique exemple de la confiance enfant-parent.

Nous sommes particulièrement impressionnés par les installations à moitié enfouies sous la neige. On ne peut plus que deviner les balançoires et autres tourniquets de l’école ou du jardin d’enfant ! Difficile également de discerner les trottoirs, trous ou encore bosses sur le chemin. De grosses congères ont remplacé les reliefs habituels… la neige est réellement la reine indiscutable – et indiscutée ! – des lieux… et la naissance du comte scandinave « La Reine des Neiges » s’explique parfaitement dans de tels décors.

 

Évidemment, le grand jeu des minis Puffins est de laisser le plus d’empreintes possibles dans ce tapis modelable à souhait : assis, couchés, en étoile, traces de pas, de luge ou de patinette, chaque création improvisée les ravit au plus haut point ! En plus, ces dessins éphémères disparaissent rapidement, ce qui permet de tout recommencer chaque jour avec le même entrain. Les boules de neige sont aussi une source intarissable d’amusement. De toutes formes et de toutes tailles, qu’importe ! … Ou plutôt si, à chacun sa taille de boule, en fonction de son rang dans la fratrie. Cette règle qui s’impose d’elle-même est respectée naturellement sans aucune discussion, alors que lorsque nous invoquons ce principe pour expliquer des différences de règles de vie liées à l’âge, nous nous exposons bien souvent au déchaînement d’une vague de rébellion des oisillons… cherchez l’erreur ! Mais rien de tout ça lorsqu’il s’agit de dénicher « sa » boule – soit à chaque trajet école-maison ! -, l’entraide est même de mise si l’un d’entre-eux ne trouve pas son bonheur ou bien une boule qui lui semble mieux convenir en taille à un de ses compagnons de couvée !

 

Finalement, l’épaisseur de neige diminue peu à peu pour se maintenir à un niveau raisonnable… c’est-à-dire qui ne dépasse pas la hauteur des chevilles d’un adulte ! Cela ne gâche pas pour autant les décors que nous contemplons dès que la luminosité nous le permet. Parce que si la nuit s’est octroyée une bonne partie des heures habituellement réservées à la journée pour nous, lorsque le soleil pointe le bout de son nez, sa lumière est immédiatement sublimée par la poudre gelée qui a recouvert le sol. La neige reflète chaque rayon de lumière, multipliant ainsi son intensité… comme quoi la nature fait bien les choses sous des latitudes où le manque de luminosité se fait cruellement sentir durant cette période de l’année ! Même la nuit, lorsque les derniers rayons du soleil déjà disparu bravent l’horizon, ou lorsque le ciel dégagé laisse apparaître une jolie lune bien ronde, alors la pénombre devient bleutée au gré d’une luminosité gelée.

 

Les températures elles-aussi chutent. Du 0°C de moyenne que nous avions en journée jusque mi-décembre, nous passons rapidement à un -10°C de moyenne, toujours en journée, qui s’autorise même régulièrement des périodes avoisinant les -15°C et des coucous occasionnels aux -20°C – c’est froid -20°C !! -… sans compter le vent ! Et finalement, après une semaine-dix jours à -15°C, on aurait presque chaud dans son pull et son manteau lorsque le thermomètre affiche un « petit » -5°C… et lorsqu’il atteint les 5°C, on en enlève même le manteau. Fichtre, le corps s’acclimate bigrement bien !

Et à ces températures, un autre phénomène transforme la nature qui nous entoure : l’eau devient glace… et l’île nous offre une fois de plus un nouveau visage de toute beauté. Les fjords gèlent et se couvrent d’icebergs, les cascades se parent de stalactites et de perles de glaces en chapelets… dévoilant des paysages scintillant de reflets tantôt solaires, tantôt lunaires. Le découpage des reliefs devient difficile à discerner dans le blanc nuageux du ciel, tandis que les détails des pentes montagneuses sont au contraire accentués par la fine pellicule de poudre blanche qui s’est déposée dessus. Les branches même des arbustes, dénudées de leur feuillage estival, ont revêtu un nouvel habit neigeux régulièrement balayé par le vent puis renouvelé presque instantanément. Ajoutons à cela un ciel rougeoyant durant les quelques heures de clarté qui constituent les journées autour du solstice d’hiver et le tableau est simplement magnifique ! En tous cas en ce qui nous concerne, nous sommes complètement sous le charme de ces paysages dignes des contes de Noël de notre enfance !

 

Enfin, en Islande, l’hiver est la saison des célèbres aurores boréales. Avec M. Puffin, nous avons eu la chance d’en observer une, la première, dès fin septembre. Majestueuses, elles apparaissent dans les ciels clairs et dégagés et s’épanouissent en vagues ondoyantes quelques minutes ou plus longtemps. M. Puffin a même eu la chance d’en suivre une durant tout son trajet maison-boulot un matin… et ça, ça adoucit le début de journée ! Une météo de ces phénomènes existe ici… mais gare aux ciels nuageux et chargés qui empêchent toute visibilité ! Malheureusement, nous n’avons pas encore pu prendre de photo correcte de l’une d’entre-elles – nous ne maîtrisons pas encore bien la technique pour cela, même si nous nous améliorons petit à petit ! -… mais promis, dès que nous y serons arrivés, nous partagerons les couleurs capturées !

Les islandais nous disent que l’hiver est froid cette année. L’année dernière était une année à tempête… L’hiver ne semble jamais faire les choses à moitié ici. Les éléments sont bels et bien toujours maîtres des lieux sous ces latitudes… et c’est très bien ainsi !!

 


PSST ! Vous recherchez une idée de cadeau original ?
Et pourquoi pas un produit naturel artisanal d’Islande ?
On a un bon plan pour vous. Qualité et originalité garanties !

www.icelanded.com

Découvrez icelanded.com et trouvez LE cadeau original – ou pourquoi pas les cadeaux originaux – parfait : bijoux originaux et bijoux artisanaux, en perles de lave, bijoux femme, collier femme et bijoux homme ou colliers fantaisies et bijoux pas cher, vous n’aurez que l’embarras du choix !

Ou bien peut-être préfèrerez-vous succomber au dépaysement d’une toile photo ou d’un poster de paysages venus d’ailleurs, au pays des volcans et des cascades à la limite du cercle polaire.

Votre seul soucis maintenant ? Réussir à faire un choix !

www.icelanded.com

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016

16 réflexions sur “Islande, couleurs d’hiver

  1. « Whaou c’est superbe mais je te le dis tout de suite, nous n’irons jamais dans ce pays pour pingouins » dixit ma petite femme en voyant tes photos ! Bon il est vrai que comme toutes bonnes catalanes, elle déteste le froid alors quand tu parles de -20°C… Je trouve vos photos magnifiques. Petite question, tu dis que vous avez eu vos premiers flocons fin octobre, sais-tu quand est la « fin » concrète de l’hiver dans ce joli pays ?

    A quand la construction d’un igloo par tes oisillons ? Ahah

    Bises aux Vikings !

    • Ahah !! C’est pas la première à réagir comme ça… et je peux comprendre que l’hiver puisse un peu « refroidir », si j’ose dire 🙂 Mais en été, on est autours des 15°C en journée, c’est peut-être faisable 😉 !

      La fin de l’hiver… difficile à dire… Tout dépend comment on définit l’hiver. Déjà, maintenant que les jours sont plus long (9h-18h), on pense déjà au printemps lol. Après, il y a encore de la neige en avril parfois… mais les températures ne sont plus les mêmes ! Alors, je te dirai ça plus précisément lorsqu’on y sera, mais je pense que quand les températures seront définitivement repassées dans le positif, on sera passé au printemps 😉

      Bises et à +

      P.S. : Pour l’igloo, on y a pensé, mais c’est la première année… on va mieux se renseigner pour voir comment en faire un, même un petit, pour l’hiver prochain haha (et tu verras qu’il y aura moins de neige lol)…

  2. MAGNIFIQUE!!! Vous nous avez définitivement redonné l’envie de venir en hiver en espérant que neige, aurores boréales, icebergs et cascades gelées seront au rendez vous!!!!
    On a vu des endroits qu’on avait fait en été et c’est fou comme c’est toujours aussi beau mais totalement différent en hiver.
    Qu’ils sont chou ces mini puffins dans leur nouveau pays!!!

    PS: l’idée de l’igloo est très bonne, je participerai à sa construction (j’en ai déjà fait un il y a quelques années dans les Alpes).

    • Ahhhh ! C’est cool ça !!

      C’est clair, les paysages changent… mais restent superbes !
      Marchi pour les minis puffins 🙂

      Proposition acceptée pour l’igloo… je savais pas que tu avais déjà fait ça toi, lol !?!

      Bisous

  3. Vraiment dépaysants et magnifiques ces paysages de neige et de glace !
    Les températures négatives nous impressionnent mais nous sommes prêts à les affronter pour voir en direct ces glaciers et cascades figés sous les effets de lumière envoûtants.
    Il est vrai qu’on imagine des pingouins cachés derrière chaque bloc de lave …
    Pour la construction d’un igloo, Yayo veut bien partager son expérience; il en a déjà fait plusieurs et a même passé une nuit dans l’un d’eux. Mais pour cela, il ne faut pas que la neige soit poudreuse !
    Bises à la famille Pingouin … euhhhh … Puffin

    • Heureusement, s’il fait froid dehors, à l’intérieur des maisons, il fait bien chaud !! Et on arrive même à se balader… même si parfois, on ne sort pas beaucoup de la voiture…

      Va vraiment falloir qu’on trouve un pingouin et qu’on le prenne en photo pour vous le montrer 🙂

      On adopte avec grand plaisir l’expérience de Yayo !! Pas de soucis pour la neige, avec des températures aussi négatives, elle glace très vite ! Je connais des minis Puffins qui vont être ravis !!… Et excités lol !

      Bisous de tous les Puffins, cousins des pingouins 😉

  4. Je lis de plus en plus de commentaires sur ce site, et c’est très sympa.
    Il faut dire que les photos de paysages font envies d’aller voir de plus près où se cachent les pingouins.
    Bon c’est vrai, les températures refroidissent un peu. Lol
    Mais de ma latitude leur fraîcheur est la bienvenue ! Surtout en plein été austral où les chaleurs moites et lourdes succèdent aux pluies diluviennes.
    Ça fait de la climatisation gratuite.

    • Alors nous t’envoyons autant de climatisation que tu en as besoin 😀

      Bon, c’est vrai, dit comme ça, j’admets que les températures peuvent faire peur… mais en fait, on s’acclimate vraiment vite ! Ça pique toujours évidemment, et on ne pique-nique pas dehors bien sûr… mais ma tournée des écoles me prends en moyenne 45 mns chaque matin et chaque après-midi, avec les minis Puffins, et si c’est pas toujours drôle – notamment les jours de fort vent du nord lol -, c’est souvent une jolie ballade – surtout l’après-midi quand il fait jour – où l’on savoure les paysages qui nous entourent !

      Un vote de plus pour les pingouins ? J’ai pris note ! Va vraiment falloir que je me renseigne parce que, aussi surprenant que cela puisse paraitre, nous n’en avons pas encore croisé un seul 😉

    • Et c’est évidemment pas moi qui vais t’en dissuader 😉

      Alors, été ou hiver ?!? Je vais être obligée de faire une réponse de normande… mais une réponse de normande améliorée, haha ! Donc ça dépend de ce que tu veux voir :

      – En hiver, beaucoup de sites à visiter seront inaccessibles et beaucoup de routes (pistes) fermées. Par contre, c’est la saison des aurores boréales, des cascades gelées, des icebergs et des paysages enneigés… et il faut supporter les températures négatives ;

      – En été, la nature se découvre dans toute sa vigueur et dans toute sa beauté, tout est visitable, les journées sont très longues et les températures plus clémentes.

      Il y en a donc pour tous les goûts. Pour une première approche, personnellement, je conseillerais tout de même l’été, parce que ce serait dommage de rater certains endroits. Cela dit, pour voir des paysages nordiques, c’est en hiver qu’il faut venir… 🙂

    • Haha ! Désolée que tu sois désormais confronté à un choix cornélien 😉 En tous cas, si tu passes dans le coin, n’hésite pas à faire un petit coucou si ça te tente !

  5. Bonjour

    je suis ravi d’avoir découvert votre blog qui me rappelle quelques souvenirs. En effet, la seule fois où je me suis rendu en Islande, c’était en hiver et j’en garde de très belles images et des sensations toutes particulières. Bon courage pour la fin de l’hiver 😉

    • Bienvenue et merci !
      Comme je vous comprends, l’Islande, déjà unique en elle-même, dévoile en hiver un caractère tout à fait singulier qui, pour notre part, nous émerveille ! Mais les jours qui rallongent très vite et les températures plus douces nous font sentir les tout premiers prémices du retour de la belle saison…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *