Gleðileg jól !!

Cette année, Noël a eu un goût très particulier dans la famille Puffin. 30 cms de neige de partout, -20°C dehors, des journées très courtes et des nuits très longues, la visite de treize lutins farceurs et leurs lots de babioles, friandises et autres patates à distribuer… et cinq cœurs à l’unisson pour partager cette délicieuse journée ! Cette année, c’est en comité restreint que nous avons fêté Noël… mais dans un cadre hors du commun !

Célébrer les fêtes loin des gens que l’on aime, c’était nouveau pour nous… une sorte de premier crash test dans notre nouvelle vie d’expatriés. Heureusement, l’Islande nous permet de nous recentrer sur les fondamentaux du mythe de Noël pour les enfants et nos proches se sont mobilisés pour être les plus présents possibles malgré la distance. Noël, c’est avant tout la fête des enfants… et avec trois minis Puffins, interdiction de passer à côté ! Si le monde ne devient pas magique à Noël, où et quand nos enfants apprendront-ils à rêver ? Et sans rêves, comment pourront-ils construire ce qui rendra leur vie unique ? Bref, les fêtes de Noël, chez les Puffins, c’est important et à savourer sans modération sous n’importe quelles conditions !

Et puis bon, franchement, Noël en Islande, c’est carrément le top pour les enfants. Ici, avec la neige, le froid et les nuits de 18h, le Père Noël, ses rennes, ses lutins et son traîneau sont parfaitement crédibles ! En plus, la tradition islandaise des fêtes de fin d’année est séculaire : les Viking célébraient déjà le solstice d’hiver qui marque le retour des jours qui rallongent.

Tout commence début novembre avec l’apparition des premières illuminations sur les maisons. La clarté commençant déjà à manquer et pour conjurer les heures d’obscurité, les habitations commencent à s’illuminer aux couleurs des guirlandes de fêtes. Au fil des semaines, arbres, fenêtres et portes d’entrée en feront de même, de sorte que chaque habitation revêt rapidement ses plus beaux atours de réveillon. Et les rues bleues nuit brillent de mille feux ors, rouges, verts ou bleus. Noël approche, aucun doute, Noël est bientôt là.

 

Etoile de Noël Puffin Junior

Etoile de Noël Puffin Junior

Évidemment, nous ne sommes pas encore équipés… qu’à cela ne tienne, j’ai encore quelques souvenirs de mon BAFA et nos décorations à nous cette année seront créées en famille ! Puffin junior nous ramène même une étoile lumineuse qu’il a fabriquée à l’école avec des brindilles et une guirlande lumineuse et qui est du plus bel effet à la fenêtre à côté du sapin ! Ajoutons à cela quelques boules à grelots envoyées par la famille et dispersées à des endroits stratégiques dans la maison – comme les poignées des tiroirs ou les tringles – et voilà notre nid qui résonne aux couleurs de la nuit du Père Noël.

 

Au jour-le-jour, nous avons découvert qu’ici, Noël est une période importante, célébrée et préparée… et en particulier pour les enfants. La petitesse des journées et le froid nordique incitent certainement à se recentrer sur la chaleur humaine… À l’école et au jardin d’enfant, les petits préparent cartes de vœux, décorations, apprennent des chants. Le sapin est coupé lors d’une sortie puis décoré ensemble et une fête de Noël est organisée juste avant le départ en vacances. Dans mes souvenirs, Noël est plutôt bien préparé également dans les écoles françaises, même si les enfants sont moins impliqués dans chaque activité… mais je pencherai pour des difficultés d’organisation liées aux effectifs dans ce cas. Quoi qu’il en soit, les minis Puffins adorent !

Mais ce qui permet de rentrer dans le vif du sujet, c’est la procession des lutins de Noël qui permet de faire patienter les enfants et les préparer tout en gourmandises – si on omet les jours à patate haha -. Pourtant, ce mythe enfantin était à l’origine beaucoup moins innocent. En effet, les lutins n’avaient pour but au départ que d’effrayer les populations – un phénomène classique d’allégorie des peurs dans un environnement où l’obscurité s’impose une grande partie de la journée… n’oublions pas nos monstres sous les lits ou dans les placards -, et le 25, Jólaköttur, l’horrible chat de leur sorcière mangeuse d’enfant de mère Grýla, visitait les maisons pour enlever tous les enfants qui ne portaient pas d’habits neufs et les ramener à son affreuse maîtresse. C’est d’ailleurs pourquoi chaque petit islandais reçoit à Noël un vêtement neuf. Depuis le mythe a changé, mais les légendes sont prises très au sérieux ici et la première terrorisait tellement les enfants qu’une loi a même été votée pour interdire son récit aux enfants ! Désormais les enfants s’amusent de la venue de ces lutins qu’ils attendent avec impatience. La légende locale a même été subtilement liée au mythe mondial puisque les lutins deviennent les assistants du Père Noël venus préparer sa venue et que le dernier qui chaparde les bougies dans la nuit du 24 éteint même les lumières pour son passage.

Et puis arrive enfin le jour tant attendu. M. Puffin a droit à quelques jours de congé puisque son boulot cesse le 23 à midi pour reprendre le lundi suivant, 28 décembre. Chocolats et clémentines sont prêts – nous avons même reçu des papillotes dans un colis du Père Noël ! –, les paquets familiaux son reçus et cachés – le dernier arrive le 24 au matin dans une livraison qui semble spéciale puisque c’est un facteur – et non pas la factrice habituelle – sans aucun autre courrier qui vient nous le remettre avec le sourire et un grand « Gleðileg jól* » ! – et les courses pour un bon repas sont faites… Noël peut commencer !

Noël se fête le 24 en Islande. Et ça commence dès le matin. Dans notre village, les habitants organisent un “passage du Père Noël”. Le principe est simple : nous déposons chez les organisateurs un paquet par enfant le 23 au soir, et une cotisation de 1000 couronnes – environ 7 euros –, et le lendemain, les minis Puffins n’en reviennent pas de voir deux Pères Noël sonner à notre porte et leur distribuer un paquet chacun. Intimidés – voire même un peu apeuré pour petit Puffin junior –, les yeux écarquillés et les mains tendues, les minis Puffins se pressent pour déballer leur premier cadeau… et suivent par la fenêtre les Pères Noël s’éloigner dans la neige et rejoindre la prochaine maison jusqu’à leur disparition. Je ne sais pas si toutes les communes islandaises organisent la même animation… mais pour les minis Puffins, la magie de Noël est en marche !

 

Par contre, nous oublions la messe de minuit cette année car ici, c’est une vraie messe de minuit… et à cette heure tardive, les minis Puffins dorment depuis longtemps. La soirée du 24 nous réserve tout de même une belle frayeur avec le réveil-pipi de petit Puffin junior dont nous nous rendons compte une fois que celui-ci sort des toilettes… en pleine séance d’emballage des derniers cadeaux et leur disposition sous le sapin ! Heureusement après vérification, plus de peur que de mal, il n’y a vu que du feu (merci aux yeux embrumés du petit Puffin endormi !).

Les petits islandais reçoivent leurs cadeaux le 24 au soir. Le 25 est un jour passé en famille. Nous avons choisi cette année de ne pas changer nos habitudes – nous verrons avec le temps – et les minis Puffins découvrent les leurs au pied du sapin le 25 au matin. Évidemment, les oisillons se réveillent très tôt… et se précipitent au salon, coin sapin. Un cadeau, une papillote… le grand déballage commence. Mlle Puffin ne sait pas par quoi commencer tandis que ses frères se précipitent. Et contrairement au rythme soutenu d’ouverture des paquets que ceux-ci dévoilent, elle préfère tester chaque surprise dévoilée avant de passer à la suivante… inévitablement, c’est aidée de ses frères que la petite dernière termine de découvrir ses présents. Le sol est très rapidement jonché de papiers multicolores satinés, de rubans et de bouts de cartons déchirés… sur lesquels chaque mini Puffin – dopé à l’adrénaline et la dopamine, les deux hormones du cocktail explosif d’humeur infantile de ce jour spécial – glisse et manque de s’écrouler par terre à chaque passage en trombe. Les cadeaux attendront pour nous – pas trop longtemps quand même ! –, il vaut mieux déminer le terrain avant.

 

Évidemment, papa Noël cette année a amené dans sa hotte quelques jeux d’extérieur adaptés à notre nouveau climat que les minis Puffins voudraient tester sitôt le repas terminé. Manque de chance, le thermomètre annonce -20°C et il est donc hors de question de jouer dehors – le patron de M. Puffin nous a mis en garde, à ces températures les doigts ou autres extrémités gèlent très vite sans que les plus petits ne s’en rendent compte, trop absorbés qu’ils sont dans leurs jeux –. Mais comment faire comprendre cela à trois minis Puffins survoltés qui n’ont qu’une envie : tester leurs nouveaux joujoux dans la neige ? Un compromis est trouvé : ils ont le droit de sortir cinq minutes… et pas une de plus. Nous voilà donc oeuvrant à l’enfilage des trois combinaisons, bottes, gants, bonnets, écharpes… pour cinq malheureuses minutes !?! Oui, mais plutôt pour cinq heureuses minutes, cinq minutes de bonheur où l’on se dit que même en rajoutant les protestations au moment de rentrer – et on les comprend ! – et l’exercice de déshabillage qui vient tout de suite après, ça vaut le coup. Heureusement, les autres cadeaux les attendent toujours à l’intérieur et nous avons tout l’après-midi pour les tester !

Un coup de fil de la famille réunie en France en fin d’après-midi nous permet de partager un peu avec eux cette belle journée à laquelle il ne manque

Boisson islandaise pour Noël

Boisson islandaise pour Noël

qu’eux et nous testons avec les enfants une boisson locale à base de malt et de jus d’orange – sans alcool bien entendu –. Les avis sont partagés et si pour ma part je trouve ça sympa, M. Puffin n’apprécie pas spécialement. Quant aux enfants, hormis petit Puffin junior qui aurait préféré du coca – comme son papa -, Puffin junior et Mlle Puffin finissent leur verre avec plaisir. Puis nous laissons les oisillons choisir un film déballé le matin pour faire diminuer l’excitation et entamer le début de soirée.

Au moment du coucher, les minis Puffins n’opposent même pas de résistance. Noël est passé… et bien passé. L’année prochaine, nous essaierons de nous retrouver en famille tout de même… histoire de partager encore plus de sourires. Et demain ? Demain, le mercure sera remonté à 0°C et les minis Puffins profiteront sans retenue du jardin enneigé !

 

 

 * Joyeux Noël

 


PSST ! Vous recherchez une idée de cadeau original ?
Et pourquoi pas un produit naturel artisanal d’Islande ?
On a un bon plan pour vous. Qualité et originalité garanties !

www.icelanded.com

Découvrez icelanded.com et trouvez LE cadeau original – ou pourquoi pas les cadeaux originaux – parfait : bijoux originaux et bijoux artisanaux, en perles de lave, bijoux femme, collier femme et bijoux homme ou colliers fantaisies et bijoux pas cher, vous n’aurez que l’embarras du choix !

Ou bien peut-être préfèrerez-vous succomber au dépaysement d’une toile photo ou d’un poster de paysages venus d’ailleurs, au pays des volcans et des cascades à la limite du cercle polaire.

Votre seul soucis maintenant ? Réussir à faire un choix !

www.icelanded.com

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016

11 réflexions sur “Gleðileg jól !!

    • J’imagine qu’un Noël près du Pôle Nord quand on vient de latitudes plus au Sud, ça plonge forcément plus dans la magie de la fête 😉 Maintenant va falloir perpétuer ce regard innocent les prochaines années…

    • Ça doit être beau (oui, j’avoue, je suis toujours émerveillée comme une gamine devant les illuminations de Noël) !!
      Après, dans un autre style, on a les illuminations de Lyon pour le 8 décembre… ça annonce Noël… mais ce ne sont pas des illuminations de Noël 😉

  1. Petits et grands Puffins absents à notre table de Noël mais bien présents dans nos cœurs, que votre envol vers ces contrées nordiques aux légendes féériques vous procure beaucoup de bonheur…

    • Ce qui est dur c’est d’être loin de vous… rien n’est jamais parfait décidément ! Mais nous ferons en sorte d’être ensemble les prochaines années… et peut-être même qu’un jour vous viendrez découvrir ces légendes nordiques en vrai ! 😉

  2. On a oublié ce que c’est la féerie des illuminations de Noël.
    J’en ai garde un vague souvenir de ma très jeune enfance….mais c’était vraiment comme un conte de fée dans mes souvenirs avec les bruits, la neige, les lumières et l’amour des parents.
    Un peu de chaleur de l’été austral ne fera pas fondre un peu plus vos glaciers . Lol
    à bientôt

    • Ça fait partie de la magie de Noël… une âme d’enfant qui sommeille dans nos coeurs et qui se réveille à la vue d’une lumière ou d’un flocon de neige…
      Cela dit, Noël au soleil, ça a du charme aussi !
      À bientôt

  3. Quelle joie de voir le bonheur de ces petits puffin en découvrant leurs cadeaux!
    C’est vrai qu’ils nous ont manqués cette année… Espérons que l’année prochaine nous serons tous ensemble pour fêter noel!
    Neige, aurores boréales et bains chaud seront de la partie ( y a intérêt ;))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *