Et de quatre !!

Et voilà : il y avait déjà les quatre saisons et les quatre éléments, il y a désormais les quatre premières années de la famille Puffin en Islande également ! Quatre ans, c’est court, c’est long, et c’est surtout rempli de changements. Et comme nous avons repris le chemin de l’école il n’y a pas longtemps, c’est sur un rythme bien écolier généreusement offert par Puffin junior que nous célébrons notre anniversaire cette année. C’est parti !

4 ans en Islande

4×1 an = 4 années aux portes du cercle polaire arctique

Changer de latitude, ça, c’est fait et bel et bien derrière nous désormais. Mais acquérir de l’expérience dans notre nouvel environnement pour toujours mieux nous adapter, c’est un processus constant que nous poussons un peu plus loin chaque année. Hein, M. Puffin : on se gare avec ou sans frein à main en hiver sous la tempête ? Le débat reste ouvert… 

Nouvelle année 2019 en Islande

4×2 solstices d’hiver et d’été = 8 jours sans fins et semi-journée

Ça y est, comme les islandais, nous sentons revenir l’hiver avec le retour des nuits dès le mois d’août et nous guettons le retour du soleil dès que la nouvelle année arrive. Le cocooning hivernal ne nous fait plus peur ni ne nous étonne – sauf les minis qui, comme tous les enfants, n’aiment pas vraiment le retour de l’obscurité -, et nous oublions presque de dormir lorsque le soleil ne veut plus aller se coucher. Pour sûr, nous avons bien pris le rythme !

4×3 rentrées scolaires = 12 nouvelles classes pour les minis réunis

Là, on touche à l’actualité brulante ! La rentrée des classes coïncide avec notre anniversaire chaque année et les minis ont donc chacun pu découvrir leur 4e nouvelle classe islandaise – les seules qu’ai connues Melle Puffin qui n’a jamais été à l’école française, elle -. Oui, mais maintenant, c’est une vraie bande de copains que les minis ont hâte de retrouver chaque fois que finit l’été !

Rentrée des classes 2019

4×4 saisons = 16 variations climatiques selon les Puffins

Vivaldi n’a qu’à bien se tenir ! Si la tentation serait grande de réduire nos immuables quatre saisons aux simple été et hiver des régions polaires, les mille-et-une micro météo qui se succèdent tout au long de l’année – et parfois même de la journée – ne permettent finalement qu’un seul constat : en Islande, les saisons, c’est bien plus que ça… 

On en parle souvent, mais elle est omniprésente dans nos vies ici : la météo, nous avons apprise à la suivre et à la respecter. Promis, ce n’est pas pour parler de la pluie et du beau temps qu’elle revient régulièrement dans nos histoires ! D’ailleurs, les Islandais n’ont pas créé 24 mots différents pour décrire la neige et presque tout autant pour la pluie ou le vent pour faire joli, mais bien parce que le temps est une donnée essentielle sur cette ile nordique. Cette nouveauté pour nous il y a quatre ans, nous l’avons bien intégrée aujourd’hui. Et il faut bien l’avouer, ça fait aussi partie des charmes de cette terre, ce côté indomptable et imprévisible…

4×5 anniversaire = 20 gâteaux chargés de bougies

Et encore, c’est une estimation gentille ! Parce qu’il faudrait compter aussi tous ceux des goûter d’anniversaires fêtés avec les copains… ce qui bonifie un tantinet le nombre de bougies. Et comme je n’ai pas ma calculette à portée de main, je préfère retenir les visages maquillés de chocolat et les chœurs enfantins, désormais bilingues, qui s’élèvent à l’unisson pour célébrer l’occasion.

4×6 spectacles scolaires = 24 pièces, chœurs et autres mises en scènes exécutées en islandais par les minis durant ces quatre années

Bon, alors, on ne va pas se mentir, on a toujours du mal à suivre les récits et dialogues dans les détails et il nous faut encore quelques explications des minis une fois la représentation achevée… mais nous commençons à avoir une belle collections de vidéos faites maison de chants, contes et récits islandais interprétés par nos minis et leurs amis, et ça, ça vaut bien plus que son pesant de cacahuète !

4×7 jours de cocooning pour célébrer Noël = 28 jours au chaud en famille au cœur de la « longue nuit » hivernale

En France, c’était déjà une période à part, immuable et un peu en dehors du temps, une petite parenthèse à savourer. Depuis que nous sommes en Islande, c’est toujours le cas, mais un peu différemment. La famille n’est pas toujours réunie pour partager ce moment physiquement ensemble – mais Skype est notre ami heureusement -, il a fallu s’y habituer. Par contre, toute l’atmosphère des fêtes de fin d’année est intensifiée : froid, neige, obscurité et illuminations… on est en plein cliché, une vraie image d’Épinal ! Ah, si seulement il y avait des marrons chauds…

4×8 proches qui viennent nous voir en moyenne chaque année = 32 amis ou membres de la famille avec lesquels partager de bons moments et notre coup de cœur pour l’Islande

Un des avantages de vivre à l’étranger, c’est que ça donne une bonne raison aux amis et à la famille de venir faire un coucou et visiter ! Certes, forcément, pour les plus proches, le quota de visites a fortement diminué, et ce dans les deux sens bien entendu. En revanche, nous recevons sans surprise et avec plaisir beaucoup plus de visites au sens large… et nous avons même ainsi fait de belles nouvelles rencontres faites pour durer ! 

4×9 gros titres sur les humeurs de nos voisins explosifs = 36 alertes liés aux risques volcaniques (environs) en 4 années

Alors du coup, c’est vrai qu’on en parle beaucoup par ici… mais que pour le moment, rien ne se passe – ou si peu ! -.  » Anne ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?… » comme dirait certains. Nous avons donc 4 volcans pleins à craquer à ce qu’il parait, mais pas un ne veut être le premier à se manifester. Timides ? Aucune idée. Mais à force de crier au loup, nous, on a pris du recul avec ces mises en garde régulières… tout en jetant tout de même un œil dessus de temps en temps, parce qu’un jour, ce sera pour de vrai !

4×10 semaines de vacances d’été = 40 semaines de soleil pour en profiter

Ça, c’est la théorie… en pratique, la météo a ses humeurs a toujours le dernier mot. Mais quand même, l’été, c’est le moment d’en profiter. Plus de nuits, une possibilité de ballades infinies, des panoramas tous plus beaux les uns que les autres, des températures douces… on n’en demande pas plus, nous ! Alors nous ressortons notre plus vieux beau 4×4 et nos baskets les plus boueuses stylées pour aller crapahuter. Un pur bonheur à chaque fois… pourvu que ça dure encore longtemps !

Maintenant, tout le monde a bien révisé sa table de quatre – nous sommes solidaires de Puffin junior qui doit se remettre dans le bain – et fait ressurgir de plus ou moins vieux souvenirs. En attendant la table de 5 (non, j’rigole), nous n’irons pas par quatre chemins – si, si, j’ai osé la faire celle-là – : joyeux 4 ans, Puffins aux 4 vents – eh oui, celle-à aussi – ! 

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *