Boire la vie en jaune, savourer le « café du soleil »

Depuis la fin du mois de Janvier, nous avons entamé la saison des « Sólarkaffi » ou « Cafés du soleil » qui réchauffent à la fois le cœur et le corps, même si les températures sont négatives dehors, et qui rapprochent inexorablement les commissures des lèvres des oreilles, même si on n’aime pas le café ! Et cette magie opère uniquement grâce à son ingrédient principal : le soleil… et puis un peu aussi parce qu’ils sont servis avec des crêpes ou pancakes, ce qui les rend encore plus doux au goût. Parce que le solárkaffi se sert un jour bien spécial : c’est le café que les islandais boivent le jour où le soleil réapparaît franchement dans le ciel, au-dessus des montagnes, après s’être fait désirer pendant des mois. Alors non, l’hiver n’est pas encore terminé – loin de là, même -, mais maintenant, nous avons le soleil avec nous pour le pousser vers la sortie !

Sólarkaffi ísland - Café du soleil en Islande

Le soleil a donc repointé le bout de son nez… Oh ! pas partout encore mais presque – plus on est proche d’un sommet, plus il faudra attendre pour l’apercevoir -, et pas longtemps non plus – juste le temps de nous réchauffer le visage quelques instants, parce que le reste du corps est encore emmitouflé sous les manteaux, gants et bonnets indispensables par ces températures négatives  -, mais on l’a bel et bien tous vu et rien que ça, ça change tout ! 

Sólarkaffi ísland - Café du soleil en Islande

À l’école tout d’abord où l’on s’est empressés de chambouler le goûter pour régaler tout le monde de crêpes et cacao – pour les enfants – ou café – pour les plus grands ! Et faire des crêpes pour une quarantaine de bouches, c’est pas une mince affaire, croyez-moi… mais ça vaut sacrément l’coup lorsque vient le moment de les déguster, même s’il faut compter l’excitation des enfants dans l’équation, évidemment.

Sólarkaffi ísland - Café du soleil en Islande

Puis sur les routes où le soleil rasant nous aveugle – surtout lorsque la glace et la neige l’aident à briller de mille feux ! –  et nous oblige à ressortir les lunettes teintées sur certaines plages horaires. On pourrait râler… mais on ne le fait pas – ça non, ça ne risque pas – ou alors, on se ravise de suite, parce qu’on ne le pense pas vraiment !

Sólarkaffi ísland - Café du soleil en Islande

Et enfin à la maison où nous savourons de nouveau le luxe de nous réveiller au rythme du soleil… le week-end – faut quand même pas exagérer, en semaine, c’est pas pour tout de suite, tout de suite -. Les journées sont de nouveau dignes d’être appelées ainsi et les oiseaux font de nouveau ostensiblement claironner leur gazouillis. Manquerait plus que le dégel et on se croirait presque au printemps !

Sólarkaffi ísland - Café du soleil en Islande

« Les jours de décembre et janvier ne peuvent définitivement pas être appelés « journées » ! »

Opinion tranchée de nos amis islandais

Le « jour du soleil » ou « sólardagurinn » comme on dit ici, c’est un sentiment de bonheur qui se transmet à la famille, aux amis, aux voisins, aux collègues. C’est même assez important pour mériter des vœux spécifiques et c’est l’occasion pour chacun de souhaiter autours de lui un « bon retour du soleil ». C’est joli, non ? 

Sólarkaffi ísland - Café du soleil en Islande

Mais aussi anecdotique que cette coutume puisse paraitre, le « sólarkaffi » fait partie de ces détails qui nous font aimer la vie ici, résolument, indubitablement. Plus qu’un rite formaté, cette tradition spontanée chaque année – même si la météo tente bien quelques prévisions, avec plus ou moins de succès -, est une expression de cette connexion des Islandais avec leur environnement et la Nature qui les entoure ainsi que de leur attachement à la communauté et du soin qu’ils prennent du lien social existant entre eux. L’hiver est rude, souvent pénible et l’environnement extérieur régulièrement hostile, alors qu’il est bon profiter ensemble de chaque amélioration ! Oui, assurément, nous sommes toujours autant impressionnés que charmés par cette capacité des Islandais à célébrer des petites choses… les plus importantes et celles qui ont le plus de sens au final.  Le soleil dans le ciel, du café et des crêpes… quoi de plus simple, de plus accessible à tous ? Parce que chaque instant de luminosité est important après des semaines d’obscurité, on réapprend à admirer, à savourer ce qui semble le plus acquis, le plus simple, le plus basique, mais ce dont on manque le plus s’il vient à se faire désirer, l’essentiel en fait. 

Sólarkaffi ísland - Café du soleil en Islande

« Le bonheur vient à celui qui rit »

Proverbe japonais

C’est peut-être ça finalement, le secret des islandais pour vivre heureux sur une terre aux conditions environnementales éprouvantes, une terre historiquement plus d’émigration que d’immigration : se réjouir ensemble de chaque évènement positif, même le plus petit. Ainsi après l’hiver vient toujours l’été et le soleil, année après année, est un précieux allié.

Sólarkaffi ísland - Café du soleil en Islande

Nous voici donc revigorés par tous ces cafés, rassasiés par toutes ces crêpes – d’autant que cela ne nous a pas empêché de fêter la chandeleur aussi, y’a pas d’raison, hein ! -, et réchauffés tant par ces rayons d’étoile que par les cafés sirotés. L’hibernation serait-elle terminée ? Croisons les doigts, nous sommes sur la bonne voie ! Prochaine étape… le café de minuit ?

Sólarkaffi ísland - Café du soleil en Islande
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

2 réflexions sur “Boire la vie en jaune, savourer le « café du soleil »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *