7 ans : l’âge de raison, l’âge des bonbons !

Après avoir compté les mois, puis les semaines, et enfin les journées, le jour J est – enfin ! – arrivé. Jour J !?! Mais que pouvions-nous attendre aussi impatiemment ? L’anniversaire tant espéré de Puffin junior, pardi !  Alors évidemment, l’impatience n’atteignait pas les mêmes proportions pour tous les membres de la famille – demandez à Puffin junior… – mais aucun puffin n’aurait pu oublier cet évènement cette année tant le principal intéressé nous l’aura rappelé ! C’est parti donc pour un anniversaire islandais : tout semblait normal en apparence, mais tout fut différent quand on y pense.

Pour la première fois depuis sa naissance, nous n’aurons pas été les seuls à organiser un décompte avant ce jour si spécial où nous avons découvert sa jolie frimousse, cette journée unique où nous sommes devenus parents. Cette année, c’est Puffin junior qui aura lui-même organisé le compte à rebours… des mois à l’avance même ! Un signe de plus que notre oisillon n’est plus aussi petit que le regard que nos yeux de parents protecteurs continuent de poser sur lui…

Tout a commencé à l’automne dernier. Au premier anniversaire dans la famille après le siens, nous commencions déjà à estimer : il n’en restait plus que 3 à fêter avant que ce ne soit à nouveau son tour. En janvier, les choses se sont précisées bien entendu puisqu’il était le prochain sur la liste. Mais l’échéance était tout de même encore lointaine, alors nous avons compté les saisons, puis les mois. Avec la fin de l’école, nous avons pu entamer le dénombre des semaines et enfin des jours à la toute fin de notre grand tour annuel du cadran.

Cette période d’attente nous a quand même permis une chose : observer la façon dont les islandais organisent les fêtes d’anniversaire de leurs enfants pour nous mettre nous aussi à l’heure locale. Et nous en avons largement eu l’occasion car les minis Puffins ont été très souvent invités chez leurs amis, beaucoup plus qu’ils ne l’avaient été jusqu’ici ! Pas étonnant, car en discutant avec d’autres parents, nous avons appris qu’en règle générale, un enfant invite pour son anniversaire tous ses camarades de classe plus ou moins un an… ce n’était pas tombé dans l’oreille d’une sourde ! Cette info nous a donc évité une maladresse totalement involontaire, ouf ! Avec la complicité de la maîtresse, nous avons donc soigneusement préparé la liste des copains à inviter… et découverts fiers de nous qu’elle comptait pas moins d’une quinzaine de noms !! Il allait falloir assurer…

Question horaire, nous avons vite compris que nous avions de la marge et que les créneaux de fêtes étaient beaucoup moins codés que chez nous. Souvent plus courts – environ 2 heures -, nous n’avons pas noté de jour de prédilection et les minis Puffins ont été invités chaque jour de la semaine – oui, oui, du lundi au dimanche – de la fin de matinée jusqu’en soirée. Il n’est d’ailleurs pas rare que les parents accueillent les enfants après l’école, pour un petit 16 à 18-19h ! Avec le boulot la semaine, nous avons opté pour le plus simple – incluant un chouilla d’organisation – et invité les copains de Puffin junior un dimanche entre 11 et 14h !

Anniversaire islandais de Puffin junior

Le calme avant la tempête

Les invitations furent donc envoyées, les bonbons et boissons achetés, les décorations posées, les ballons gonflés, les gâteaux cuisinés… Bref, nous étions fin prêts… jusqu’à ce que nous ne consultions la météo. Et là patatra, tous nos espoirs de boléro ou autres grands jeux d’extérieurs s’envolèrent en fumée : nuages et pluie au programme, nous devions nous résoudre à occuper cette quinzaine d’enfants à l’intérieur, sans parler leur langue, bien entendu ! Pas de problème, nous avions réussi à faire patienter les minis Puffins jusque-là, nous étions donc bien préparés. Hop, un petit peu de concentration pour faire remonter mes souvenirs de BAFA – merci ma spécialisation « jeux et grands jeux », j’avais eu du flair sur ce coup-là -. et nous voilà avec un nouveau programme adapté à la situation. Et pour la communication, nous comptons sur Puffin junior et une de ses copines bilingue en anglais pour jouer les interprètes : « fingers in the nose » qu’on vous dit !

À l’heure dite, nous avions contenu l’excitation de nos petits Puffins de notre mieux lorsque la sonnette de la porte d’entrée a fait tinter son clairon joyeux. Les enfants défilent, les jeux commencent… et notre répartition des tâches avec M. Puffin fonctionne plutôt bien. Nous découvrons même une charmante tradition qui répond à une question que nous nous posions depuis plusieurs mois. Parmi les camarades de puffin junior, 2 lui offrent un joli ballon de baudruche décoré par leurs soins… avec une petite somme d’argent à l’intérieur que la petite troupe s’empresse d’éclater sur l’herbe dans de grands éclats de rire. Le rituel est visiblement connu et très apprécié… et nous comprenons pourquoi les invitations ici ne sont données dans le meilleur des cas que 2 jours avant la fête, et parfois le jour-même ! Nous qui avons couru toute l’année pour pourvois amener des cadeaux en temps et en heure ne nous stresserons plus les fois prochaines !

Étonnamment, les décibels ne grimpent pas aussi vite ni avec l’intensité que nous avions imaginé – même si nous avons tout de même du mal à entendre la musique -. Les jeux s’enchaînent naturellement et notre problème principal devient vite le ravitaillement en sucreries… diantre, nous savons désormais qu’il nous faudra prévoir des quantités plus larges la prochaine fois ! En nous renseignant – a posteriori cette fois-ci -, nous avons appris que les tables d’anniversaire sont souvent bien garnies, en salé et en sucré. C’est noté ! Heureusement, les enfants sont assez absorbés pas les jeux et l’heure du gâteau arrive rapidement… c’est qu’on ne voit pas le temps passer avec tout ce monde à gérer ! Je m’inquiète un peu tout de même de savoir si les deux gâteaux que j’ai préparés suffiront du coup… il faudra bien de toutes façons.

Nous allumons les bougies, les yeux de Puffin junior brillent et reflètent les danseuses de lumière sur leurs tiges colorées. Son coeur bat fort – en y repensant, nous l’entendons encore ! – et un immense sourire relie ses deux oreilles comme pour mieux leur permettre de profiter des éclats de rire qui s’en échappent. De notre côté, l’émotion nous gagne lorsque les enfants entonnent en coeur l’international « joyeux anniversaire » en islandais… et nous réalisons que là, c’est sûr, nous suivons les mêmes rites qu’avant, mais en différent.

Dans l’action, il faudra 2-3 souffles pour que les 7 bougies s’éteignent. Puis l’ouverture des cadeaux peut commencer. Puffin junior est ravi de déballer 2 « remplisseurs » de bombes à eau : nous avions toujours soigneusement éviter d’en mettre en les mains de nos monstros, alors forcément… c’est une petite victoire pour lui, haha. Nous arrivons même à donner un morceau de gâteau à chacun – ouf ! – avant l’arrivée des parents.

Une fois tout le monde parti, il ne nous reste plus qu’à remettre de l’ordre et nettoyer le champ de foire qui nous sert de salon évidemment… et il faudra tout de même encore quelques jours pour que l’excitation de Puffin junior – et de ses frères et soeurs – ne retombe. Mais que de souvenirs pour ce premier anniversaire en immersion… ne serait-ce que la joie de Puffin junior !

 


PSST ! Vous recherchez une idée de cadeau original ?
Et pourquoi pas un produit naturel artisanal d’Islande ?
On a un bon plan pour vous. Qualité et originalité garanties !

www.icelanded.com

Découvrez icelanded.com et trouvez LE cadeau original – ou pourquoi pas les cadeaux originaux – parfait : bijoux originaux et bijoux artisanaux, en perles de lave, bijoux femme, collier femme et bijoux homme ou colliers fantaisies et bijoux pas cher, vous n’aurez que l’embarras du choix !

Ou bien peut-être préfèrerez-vous succomber au dépaysement d’une toile photo ou d’un poster de paysages venus d’ailleurs, au pays des volcans et des cascades à la limite du cercle polaire.

Votre seul soucis maintenant ? Réussir à faire un choix !

www.icelanded.com

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016

6 réflexions sur “7 ans : l’âge de raison, l’âge des bonbons !

  1. C’est avec une grande émotion et même une petite larme à l’œil que nous avons regardé les images de notre petit Puffin soufflant ses bougies islandaises, nous rappelant qu’il y a 7 ans, il nous ouvrait toutes grandes les portes de la joie d’être grands-parents.
    Avoir 7 ans, c’est chouette mais avoir 7 ans et pleins de copains et copines c’est bien mieux encore. Et si les parents en bavent un peu pour organiser les jeux, assurer le confort de tous et respecter les traditions locales, c’est à chaque anniversaire un nouveau moment de pur bonheur pour leurs oisillons.
    Encore Bon Anniversaire Puffin junior !

    • Oui, c’était un anniversaire très « émotionnant »… à tous points de vue… Et puis le voir se régaler comme ça… enfin bref, c’était une super fête d’anniversaire ! À lui l’excitation, à nous la valse des émotions… à refaire l’année prochaine 😉

    • Moi aussi j’ai eu les larmes aux yeux en lisant et je savais pas pourquoi. Maintenant je vois que finalement je suis pas la seule et c’est parce que c’était émouvant!
      Hâte de les revoir ces puffins!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *