Volcan Hekla, Islande

Hekla -tera, Hekla -tera pas ?

Pour les Puffins juniors, qui dit Islande dit… volcans ! Et qui dit volcan en Islande dit…Hekla (non, pas l’Eyjafjöll !). Pourquoi l’Hekla ? Parce que ce géant, subtil mélange de faille éruptive et de stratovolcan, un des plus connu d’Islande, est aussi le plus dangereux et le plus surveillé de l’île. Vous avez dit dangereux ? Cooooool !!! Bon, dangereux si on est imprudent… et nous ne le sommes pas… mais s’en approcher suffit à faire monter (un peu !) l’adrénaline de toute la famille. Et c’est comme ça qu’il y a quelques jours, nous sommes tous partis à la rencontre de ce géant imprévisible. Lire la suite

Hraunfossar, Islande

Islande, couleurs d’automne

Nous voici déjà presque fin octobre et l’automne s’est lentement – mais sûrement – installé sous nos latitudes septentrionales… nous réservant une très belle surprise. Les quelques espèces végétales de l’île d’ordinaire quasiment effacées par une terre omniprésente et majestueuse ont pris leur revanche et colorent les paysages de tons chauds et bigarrés à la manière d’un coucher de soleil permanent. Ce panaché se mariant à merveille avec le gris et l’ocre de la terre – et le blanc des cimes -, nous redécouvrons les panoramas avec de nouveaux yeux, une fois encore ! Lire la suite

Trouver un emploi en Islande

Pyramide de Maslow, travaux pratiques.
1er épisode : trouver un boulot.

Qui se souvient encore de la fameuse « Pyramide des besoins de Maslow » une fois les études terminées (pas vous ? ah bon ?!?) nous décrivant de manière on ne peut plus théorique la classification des besoins en besoins primaires, puis secondaires, tertiaires et ainsi de suite en fonction de l’ordre de priorité qui nous amène à les satisfaire. Tout est question de nécessité : on commence par les besoins vitaux et puis on élargit. Si vous êtes encore là, bravo et je vous rassure, vous venez de terminer la partie la plus ennuyeuse de mes lignes (euh… du moins je l’espère) ! Lire la suite

France-Islande en voiture

France-Islande : la version de M. Puffin

Alors ma mission est simple, rallier l’Islande en voiture. Pour cela il faut prendre le ferry à l’extrême Nord du Danemark, à 1800km de chez nous. Puis une fois sur le bateau, attendre 5 jours patiemment avant d’arriver à l’extrême Est de l’Islande et ensuite traverser la totalité de l’Islande pour aller à l’extrême Ouest et arriver à l’hôtel ou sera installé Mme Puffin et nos oisillons. Il faut bien sûr que je parte bien avant toute la famille car je vais mettre 1 semaine alors qu’eux seulement 4h ! Lire la suite

Mlle Puffin - Snæfell Islande, octobre 2015

Mes 2 ans au sommet d’un volcan

La semaine dernière, Mlle Puffin fêtait ses 2 ans. Souvenirs, souvenirs… si nous avions su en découvrant sa bouille et son regard pour la première fois à la maternité que nous serions en Islande pour souffler sa 2e bougie, nous en aurions certainement eu le tournis. La vie nous réserve bien des surprises…

Mais revenons-en à nos moutons (islandais « of course » – il faudra d’ailleurs que je vous parle des races ovines endémique et de l’originalité de leur élevage) et à cette journée particulière. Au réveil, Mlle Puffin, surprise certes mais ravie des « joyeux anniversaire » qui fusent et des bisous prolongés, comprend bien vite qu’on va en profiter. Première bonne nouvelle de la journée : le soleil est au rendez-vous ! La journée s’annonce bien, nous décidons de faire le tour de la péninsule de Snæfell ou « Snæfellsness », Lire la suite

Geyser Islande

Un geyser sinon rien !

Le premier jour de découverte a un goût spécial, frais, candide et ce sont 5 paires d’yeux pétillants et 5 sourires pleins de dents qui ont enfilé leurs baskets ce matin-là.

Tout frais ou presque de notre arrivée, les minis Puffins n’attendaient qu’une seule chose, voir (enfin !) le fameux geyser. Ils en rêvaient depuis des mois, l’ont demandé et redemandé en photos, en vidéos, l’ont imaginé, dessiné, se sont vaguement arrêté devant le jet d’eau baptisé (de manière assez honteuse à mon humble avis) « geyser » au parc Vulcania… bref, impossible de ne serait-ce qu’envisager de proposer autre chose après avoir foulé la terre de l’objet de toutes les convoitises. Lire la suite